Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 23:50

 

drapeaux-perou-18

 

 

La photo du jour

 

St Ex attente3h d'attente à St Exupéry devant les comptoirs d'enregistrement à cause d'un problème de serveur entre Lyon et Mardrid.... ça commence bien ! Dire qu'on s'est levés à 4h du matin...

 

 

crbst News

Donc avec 3h de retard, des billets édités à la main, des bagages à récupérer à Madrid et de nouveaux billets à retirer... bien sûr on a raté la correspondance ! Réacheminement par Bogota où on va pouvoir faire le plein de poudre blanche (j'espère que la CIA ne lit pas mon blog...) Si l'avion n'a pas de retard (lol) et qu'on arrive à attraper la correspondance (1h de changement..), on devrait peut-être éventuellement on ne sait jamais arriver à Lima à 1h du matin... avec un correspondant Fram peut-être éventuellement si tout va bien on ne sait jamais présent pour nous accueillir...

 

 

Vol-nuages.jpgCe début de voyage, c'est coton !

 

 

Repost 0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 23:52

 

 

La photo du jour

 

Lima Place des ArmesSur la Place des Armes : à cette époque de l'année, Lima c'est brûme et bruine... mais pas aujourd'hui !

 

 

crbst News

Et ça continue...

Vol Lima-Arequipa en fin d'après-midi : oubli de confirmation des réservations ou surbooking ?... 3 personnes de notre groupe se retrouvent sans places dans l'avion... et devinez sur qui c'est tombé ? On attend que tout le monde embarque, il reste une place que nous cédons à l'autre personne séparée de son cher et tendre (qui s'inquiétait beaucoup)... et nous voilà abandonnés dans l'aéroport à notre triste sort ! 2h à courir d'un comptoir à un autre pour savoir où se trouvaient nos valises... finalement on nous les retrouve, il ne nous reste plus que 5mn pour les enregistrer... il faut joindre l'agence de Lima pour leur signaler quel vol on prend... on en a un peu marre finalement ! On espère juste qu'après-demain on pourra prendre le même autocar que le reste du groupe pour le circuit...
Cela dit, avec tout ça, j'ai développé la maîtrise d'un nouvel idiome grâce auquel tout le monde me comprend : le franespanglais ! (ou l'anpagnolçais, ça dépend des moments)... et le plus important : on est bien arrivés à Arequipa... à 21h ! (mais ça fait 2 soirs qu'on rate le cocktail de bienvenue et qu'on mange seuls, après tout le monde... vont nous entendre, Fram, à notre retour !)

 

 

 


Repost 0
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 00:49

Perou gus

 

Lima est une capitale tentaculaire qui accueille près de 10 millions d'habitants (1/3 de la population du Pérou !)

Sur la quarantaine de districts qui la composent, nous n'en visiterons que deux : le centre-ville historique et Miraflores où se trouve notre hôtel (les autres personnes de notre groupe sont allés visiter le quartier Barranco pendant leur temps libre mais Norbert et moi avons décidé de flâner plutôt sur la côte pacifique...)

 

Déjà, la diversité fait partie intégrante de cette ville : même le climat diffère d'un quartier à l'autre !

La brûme s'est installée durablement sur les quartiers qui jouxtent l'océan tandis que le soleil réchauffe les blancs et les ocres des maisons du centre-ville à 8km de là...

 

Voici donc un aperçu qui vous permettra d'appréhender un peu la beauté des quartiers touristiques de Lima : il ne manque qu'une chose à ces images... le son ! Les incessants avertisseurs et ronflements de moteurs de la circulation chaotique... on n'a toujours pas compris les règles du code de la route péruvien mais une chose est sûre : le piéton n'est pas prioritaire !


 

Lima-velo-copie-1.jpgCela dit, aujourd'hui, nous sommes dimanche et plusieurs avenues sont fermées à la circulation le matin pour laisser la place aux cyclistes... c'est sympa et ça doit reposer les habitants des immeubles!

 

 

Lima-rue.jpgEt puis ça permet de faire des photos sans les embouteillages...

 

 

Lima place statueDe nombreuses statues sur colonnes célèbrent les victoires du Pérou (ici contre le Chili en 1880)

 

 

Lima maison roseLes styles architecturaux sont divers, s'inspirant tantôt de l'architecture andalouse

 

 

Lima musée des arts italiensou italienne (ici le Musée de l'art italien, justement)

 

 

Lima Hôtel style Renaissancetantôt de la Renaissance française (on se croirait au bord de la Loire...)

 

 

Lima maison tourelleparfois des maisons victoriennes...

 

 

Lima-immeuble-et-arbre--2-.jpgIci, on pousse l'esthétique jusqu'à assortir les fleurs des arbres avec les bâtiments !

 

 

Lima-place-du-musee-b.jpgTout cela est très coloré.

 

 

 

LE CENTRE HISTORIQUE

 

Toutes les villes du Pérou que nous avons visitées possèdent une grande place centrale ornée d'une fontaine, entourée de galeries en arcades, et surplombée par le(s) clocher(s) d'une cathédrale. Ces places appelées Zocalos au Mexique portent ici le nom de Plaza Mayor (place principale) ou Plaza de Armas en raison des défilés militaires qui s'y déroulent.

Celle de Lima est une merveille : nous sommes tombés amoureux de ses ocres chauds et de ses balcons en bois délicatement ouvragés... la preuve, j'ai fait plein de photos !

 

Lima Plaza de Armas pano 1A droite ("à la main droite" comme dirait notre guide Carlos...), le Palais du Gouvernement, plusieurs fois détruit par des séismes et des incendies (les séismes sont fréquents au Pérou, surtout sur la côte pacifique et dans la région d'Arequipa... il paraît qu'il y en a eu un, hier soir vers 23h, mais personne dans notre groupe ne l'a senti... sauf que Norbert et moi, on a une excuse : on n'avait pas encore atterri !)

 

 

Lima-Palais-du-Gouvernement-gardes.jpgC'est la résidence présidentielle, elle est bien gardée ! (Vu ! Y'en a un qui a bougé la tête !)

 

 

Lima Plaza de Armas 1bA gauche, la cathédrale souvent restaurée, elle-aussi, suite à des tremblements de terre (les lieux de culte feront l'objet d'un autre article)

 

 

Lima Plaza de Armas pano 3

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir

 

 

 

Lima Plaza de Armas pano 2

 

 

 

 

Lima Plaza de Armas 3

Le Palais Municipal : le premier édifice datait de 1549 mais le bâtiment actuel de style néo-colonial a été reconstruit en 1944... pratique ces séismes, ça permet d'avoir toujours des bâtiments neufs !!!

 

 

Lima Plaza Mayor 2

 

 

 

Plaza de Armas Môa

Bon, là, le décor du premier plan est un peu moins neuf... mais un séisme ne serait pas suffisant pour arranger les choses !

 

 

Lima TaxiMême les taxis sont assortis ! (visez un peu l'état du véhicule... pas besoin d'autorisation spéciale pour se déclarer chauffeur de taxi ici...)

 

 

Lima Plaza de Armas 2

 Le palais de l'Achevêché (palacio Arzobispal) jouxte la cathédrale

 

 

 

Lima rue balcons 3

Les adorables balcons coloniaux (inspirés des moucharabiehs orientaux et arabo-andalous) se retrouvent sur les maisons de toutes les rues adjacentes. Le centre historique de Lima est classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité depuis 1991 et une vaste campagne de rénovation des balcons a été lancée sous le thème "adoptez un balcon".

 

 

 

Lima-Palacio-de-Torre-Tagle-copie-1.jpgComme sur la magnifique façade du Palacio de Torre Tagle

   

 

Lima rue balcon 2

 

 

 

Lima rue balcons 5

 

 

 

Lima rue balcon 6b

 

 

 

Lima maison balcon 1

 

 

 

Lima rue balcons 4Et ils sont tous différents !

Vu le succès de l'opération, et à ce stade de son évolution historique, je suggère donc que Lima lance une nouvelle campagne :"adoptez un taxi"...

 

 

Lima Casa de la LiteraturaNos pas (aidés parfois des roues de notre mini bus) nous mènent vers la Maison de la Littérature Péruvienne qui est une ancienne gare datant de 1912...

 

 

 

Lima-Statue-San-Martin.jpg...jusqu'à la place St Martin (grand libérateur de l'Amérique du Sud, mort en exil tellement les libérés lui ont été reconnaissants...)


 Lima Place St Martin qui, elle, est toute blanche

 

 

 

Lima-place-St-Martin--2-.jpg

 


Lima Grand Hôtel BolivarNous allons également jeter un oeil (chacun !) sur l'hôtel Bolivar qui a reçu les plus grands chefs d'Etat, comme par exemple, John Wayne, Ava Gardner ou les Rolling Stones...

 

 

Lima Grand Hôtel Bolivar coupoleTrès jolie coupole art-déco

 

 

Lima Grand Hôtel Bolivar hall entréedans le hall d'entrée

 

 

Lima Grand Hôtel Bolivar plafondmais le plafond à la française n'est pas mal non plus...

 

 

 

 

LE QUARTIER DE MIRAFLORES

 

 

 

Lima Miraflores mairieLa mairie de Miraflores

 

 

C'est le quartier riche, commerçant et balnéaire de Lima : marché inca coloré, superettes ouvertes 24h sur 24, squares bien entretenus, magasins de luxe (baby alpaca et vigogne !), nombreuses banques et même des casinos... mieux qu'à Las Vegas !

 

 

Lima-boutique-culottes.jpgBon, y'a aussi du glamour...

 

 

Lima-marche-indien.jpg...du kitch (cela dit, moi, j'aime bien...)

 

 

Lima-Barbie-et-Ken.jpg...voire du kitchissime !

 

 

A Miraflores, plus on approche de la côte océanique et plus les 4x4 deviennent gros...

 

Lima-Norbert-SUV-1.jpgLima-Norbert-SUV-2.jpgD'ailleurs, tout cela a suscité le plus grand intérêt de la part de mon époux !

 

 

Lima côte Pacifique 2

En cette période de l'année et jusqu'en septembre/octobre, la brûme persiste sur le quartier à cause du courant froid El Niño et de la Cordillère des Andes toute proche... donc peu de bronzette sur les plages...

 


Lima surfeur...mais en revanche de nombreux surfeurs ! (j'ai presque failli le louper celui-là ...)

 

 

Nous partons à la recherche des anciennes maisons coloniales enchassées entre les hauts immeubles modernes et sans style.

 

Lima-Miraflores-maison-Moa.jpgElles sont toutes bien réhabilitées et ont gardé leur cachet d'hacienda (les façades latérales très longues avec au moins 1 patio intérieur), bien que divisées à présent en plusieurs appartements.

 

 

Lima-Miraflores-maison-2.jpgCertaines sont ainsi assez éloignées de la rue

 

 

Lima-Miraflores-maison-3.jpgQuand je vous parlais de façades latérales très longues !

 

 

Lima-Miraflores-maison-jardin-B.jpgLa végétation est exhubérante dans les petits bouts de jardin préservés

 

 

 

Lima Miraflores maison 6

 


 

Lima-Miraflores-maison-4.jpgCouleurs, bois et fer forgé... tout ce que j'aime !

 

 

 

Lima-Miraflores-toit-vegetal.jpgEt des toits végétaux presque aussi beaux que ceux d'Ingrid...

 

 

 

Lima-Miraflores-porte.jpgLes portes sont magnifiques... celle-ci s'est ouverte pour nous grâce à un Néerlandais qui nous a fait entrer pour visiter ses travaux de rénovation !

 

 

 

Lima Miraflores maison Norbert bUn "mini hôtel"... (c'est ce qui est écrit sur la plaque !)

 

 

 

Lima Miraflores maison 1bEt des bougainvillées partout...

 

 

Lima Musée MôaTrop beau ! (oui, enfin, je parle des fleurs...)

 

 

En bord de Pacifique, la quartier de Miraflores débouche sur une falaise de sable et de cailloux qui semble menacer de s'effondrer à tout moment : en bas, une route longe les plages et donne un bon aperçu de l'état de la colline...

 

Lima FalaisesIl paraît qu'il n'y a pas de risque d'éboulement car il ne pleut jamais à Lima !!! (il bruine, juste...)

 

 

 

Lima Miraflores falaise fresque

 

 


 

Lima-traffic-bord-de-mer.jpgLes rues de bord de mer sont fragilisées par les inondations et les risques de Tsunami, les travaux y ont l'air permanents... cela cause des embouteillages encore plus monstrueux que dans le reste de la ville et les demi-tours ne sont pas aisés ! (mais notre mini-bus y est arrivé, lui !)

 

 

 

Lima parc lignes de NazcaEn haut de la falaise, le long de la "Costa Verde" une multitude de parcs très bien entretenus : ici, les fleurs reproduisent les lignes de Nazca.

 

 

Lima parc del Amor 2bNous nous sommes attardés dans le parc de l'Amour...

 

 

 

Lima Parc del Amor amoureux...réservés, donc, aux amoureux !

 

 

 

Lima Parc del Amor Nous 2

 

 

 

 

Lima parc del Amor 3Avec une déco inspirée de Gaudi et du parc Guell de Barcelone

 


 

Lima parc del Amor détail 1Lima parc del Amor détail 2enrichie de citations poétiques et des noms d'amoureux célèbres... sûrement !

 

 

 

Lima parc del Amoret d'une délicate et évanescente parodie de "Psyché ranimée par le baiser de l'Amour " d'Antonio Canova...

 


 

Lima-Le-baiser-parc-de-l-Amour.jpgpsycheLa preuve, du copié/collé mais version Trolls !

 

 

 

Lima Parc El Faro b El Faro et les immeubles modernes résidentiels

 

 

Lima-Oiseau-rouge.jpgA Lima, la couleur du drapeau péruvien est  partout... même sur les oiseaux!

 

 

 


drapeaux-perou-18

 

 

 


Repost 0
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 02:02

 

 

Lima CathédraleLa cathédrale de Lima a été reconstruite plusieurs fois.

 

 

 

Lima cathédrale 3Le très beau palais de l'archevêché et ses balcons coloniaux

 

 

 

Lima cathédrale 2Aucune voiture sur la rue... un miracle !

 

 

 

Lima Cathédrale intérieur 2L'intérieur de la cathédrale est plutôt sobre : les 2 couleurs sont symboliques, comme partout dans l'art et l'architecture péruviens, l'ocre représentant la civilisation inca et le bleu les espagnols.

 

 

 

Lima Cathédrale intérieurC'est le jour de la sanctification des papes... l'église est bondée et la ferveur à son comble !

 

 

 

Date.jpgSurtout que Jean-paul II est venu à Lima en l'an... oui, ben, débrouillez-vous avec ça !

 

 

  Lima Couvent Santo Domingo L'église du couvent San Domingo

 

 

 

Lima Museo san FranciscoNon loin de la place des Armes, nous visitons le couvent San Francisco

(St François d'Assise)

 

 

 

Lima Couvent San Francisco...qui jouxte l'église du même nom, de style baroque espagnol. Quant aux petites tâches noires sur la façade...

 

 

Lima Couvent St Francisco pigeon... c'est ça ! 

 

 

 

Lima Couvent San Francisco façadeL'entrée du couvent/musée

 

 

 

Lima Couvent Sant Francisco NorbertA l'intérieur, interdit de prendre des photos... mais j'adopte l'habitude de Papilou : il y a écrit "no fotos" au pluriel, alors je respecte et dans chaque lieu, je n'en prends qu'une seule... En fait, notre guide nous a dit "vous pouvez prendre des photos à condition que je ne vous voie pas " !

 

 

Lima Couvent San Francisco cour 3Le patio du cloître est vraiment très beau

 

 Lima Couvent San Francisco cour

 et les galeries aussi avec leurs azulejos datant de 1620

 


 

Lima-Couvent-San-Francisco-coursive.jpgmais difficile de prendre des photos nettes à la dérobée...

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-cloitre-galerie.jpgBon... parfois j'ai pu prendre mon temps !

 

 

 

Lima Couvent San Francisco plafondJ'adore tout particulièrement le travail du bois sur les plafonds à caissons et les portes

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-plafond-2--2-.jpgC'est une visite déplorable pour les cervicales déjà mises à mal par les 26h de voyage de la veille...

 

 

Lima-couvent-San-Francisco-salle-capitulaire-2.jpgLa salle capitulaire où se réunissaient les Franciscains. Les tableaux qui ornent les salles et les galeries extérieures du cloître sont le plus souvent peints sur bois et entourés d'un cadre très discret (!) recouvert d'or.

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-salle-capitulaire-1-copie-1.jpg Son autel

 

 

 

Lima Couvent San Francisco cour 2On monte... on a donc d'autres vues du patio...

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-clocher-eglise-copie-1.jpgJe n'ai pas pu résister...

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-coupole-copie-1.jpgEn haut de l'escalier, une belle coupole de style mauresque en bois de cèdre datant de 1625...

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-bibliotheque.jpg...et surtout, un trésor inestimable : la plus ancienne bibliothèque de l'Amérique latine qui renferme pas moins de 25000 livres...( je sais, ma photo est un peu floue mais là, on était très surveillés et ça ne rigolait pas ! Je prends des risques pour vous !)

 

 

 

Lima Couvent San Francisco sacristieTout à fait en haut, la sacristie,

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-choeur.jpgle choeur,

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-Eglise.jpget une vue sur l'église où se déroule l'office (je rappelle que c'est dimanche... de toutes façons, au Pérou, il y a des offices religieux plusieurs fois par jour !)

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-salle-expo.jpgLe couvent est donc également un musée, avec des salles d'exposition.

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-faience.jpgCette faïence représente l'église San Francisco et les pénitents qui partent en procession

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-cene.jpgDans le refectoire, une cène qui offre la particularité de présenter une table ronde et des plats typiquement péruviens

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-catacombes-1.jpgEnsuite, on descend pour visiter les catacombes qui contiennent les ossements de milliers de personnes... il paraît qu'il est impossible de chiffrer un nombre même approximatif car il existe encore des étages non explorés !

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-catacombes-2.jpgOn pense également que ces catacombes (qui ont résisté aux séismes grâce à un mortier très solide) renferment des galeries secrètes qui mènent aux lieux importants de la ville.

 

 

 

Lima-Couvent-San-Francisco-catacombes-3.jpgJe prends des idées de réalisations manuelles pour ma classe...

 

 

 

Lima-papy-et-fillette.jpgAllez, une mignonne photo d'un papy avec sa petite fille pour finir sur une note plus gaie !

 


 

 

 

 

 


Repost 0
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 15:32

 

Avis aux lecteurs érudits : cet article manque légèrement de sérieux...

 

 

Lima musée Larco 1Le Musée Larco de Lima n'a pas l'ampleur et la richesse du passionnant Musée archéologique de Mexico, mais nous y avons passé un moment très instructif, notre guide Carlos ayant su cibler les salles qui nous offriraient le plus d'informations sur la suite de notre circuit (toutefois, jugeant sans doute que cela n'offrait aucun intérêt pour la compréhension de l'histoire du Pérou, il zappera la salle des poteries érotiques qui est pourtant une des particularités de ce musée...)

 

 

 

Lima musée Larco friseOn va dire qu'on avait peu de temps et que notre éducation historique n'était pas gagnée d'avance... pour preuve cette frise qui révèle la complexité des civilisations antérieures à la Conquista !


 

gne2.gif

 

 

Je ne peux pas dire non plus que j'ai vraiment tout compris... mais j'ai des excuses, voyez plutôt :

 

Lima musée Larco poterie Mocheles céramiques Moche étaient les plus jolies, les peuples de la culture cupisnique n'avaient rien à voir avec les nappes-à-carreaux et les paniers-repas, les Virùs n'était pas des bugs, les Lambayeque n'étaient pas les inventeurs de la lambada, les Chimú (prononcer Chimou) n'avaient pas spécialement de problèmes digestifs, les Paracas n'étaient pas les pendants masculins d'instruments de musique qu'on secoue... donc, plein d'a-priori remis en question !

 

 

 

Lima-musee-Larco-groupe.jpgEt puis, à voir la tronche de mes compatriotes, je n'étais pas la seule à être larguée !

 

 

Par contre, j'ai retenu une information essentielle, doctement énoncée par Carlos (mais pas tout à fait en ces termes, bien sûr...) : l'art est l'apanage des civilisations de fainéants ! Oui, bon, en gros, pas le temps de peaufiner la déco des objets utilitaires quand on passe le plus clair de ses journées à se chercher à manger...

 

 

 

Lima-musee-Larco-diademe.jpgVoici donc quelques spécimens des objets trouvés dans les nécropoles et les sites que les conquistadors espagnols ont oublié de détruire, de piller et de brûler... (aucun jugement de ma part, je ne suis pas sûre que j'aurais moi-même forcément résisté longtemps à la vue d'un très utile diadème en or...)

 

 

Lima-musee-Larco-momies.jpgNous commençons par les momies pré-colombiennes, qui était placées dans les tombes en position assise et fœtale, la plus célèbre d'entre elles étant celle de Raspar Capac...

 

 

Raspar-Capac.jpg...bien connue des Tintinophiles ! Bon, je vous rassure, celle-ci est une reconstitution fallacieuse même pas vue dans le musée, monsieur Capac ayant totalement disparu de la circulation après son rôle dans les albums de Tintin non sans avoir au préalable traumatisé des générations entières d'enfants (dont moi !)...

 

 

Lima-musee-Larco-stele-Raimondi.jpgLa stèle en granite dite "Raimondi" (du nom de son découvreur), qui représente un dieu chavín (non, pas chauvin... pff ! Faut suivre, un peu !) avec des canines très félines et des cheveux serpents... Bon, là, je sens que le moment est venu de vous parler de la symbolique des animaux dans ces civilisations anciennes : le condor pour l'au-delà (celui-là même qui passa...), le puma pour la terre et le serpent pour les profondeurs... ils auraient pu choisir le moineau, la souris et la fourmi, mais non...

 

 

 

Lima-musee-Larco-obelique.jpgUn obélique Chavín où l'on peut voir la croix andine

 

 

 

croix-andine.jpg

 

 

Lima-Musee-Larco-pince-a-epiler-en-or.jpgTous les accessoires de beauté pour ces dames, comme la pince à épiler...

 

 

 

Lima-Musee-Larco-depilador.jpgJe suis sérieuse, pour une fois !

 

 

 

Lima-musee-Larco-collier-coquilllages.jpgou le collier en coquillage

 

 

 

Lima-musee-Larco-boucles-d-oreilles.jpgJe crains en effet que les bijoux en or, comme ces boucles d'oreilles, aient plutôt été portés par les hommes...

 

 

 

Lima-musee-Larco-masque-d-or.jpgPas très féminin, en effet, tout ça !

 

 

 

Lima-musee-Larco-objets-en-or.jpgEn fait, la salle réservée aux objets en or est toute petite... ils n'en ont pas laissé beaucoup derrière eux, les Espagnols ! Ah, si Esteban, Tao et Zia voyaient ça...

 

 

 

Lima-musee-Larco-chale.jpgPar contre, pas mal de très beaux textiles retrouvés dans les ballots funéraires qui contenaient les momies (châles, turbans, larges ceintures, pantalons...)

 

 

 

Lima-musee-Larco-textile-en-fibres-de-camelides.jpgIci en fibres de camélidés

 

 

 

Lima-musee-Larco-turban.jpgIl est écrit sur une pancarte que les hommes ornaient leurs cheveux de turbans ou de ñañacas : je ne sais pas ce que ça veut dire mais je trouve le mot particulièrement mélodieux !


 

 

Lima-musee-Larco-nanacas.jpgOui, ben, j'ai encore des preuves de ma bonne foi, même floues !

 


 

Lima-musee-Larco-peintures-visages.jpgLes momies ont été également retrouvées avec des perruques et le visage peint, comme les Paracas l'étaient de leur vivant (très hispaniques, je trouve, les représentations de ces indiens...)

 

 

 

Lima-musee-Larco-crane-1b.jpgNous avons également, comme au Mexique, quelques agréables spécimens de crâne volontairement déformés... par souci d'esthétique...

 

 

 

Lima-musee-Larco-crane-2.jpg(Ah ben, les canons esthétiques n'étaient pas les mêmes pour les femmes...)

 

 

 

Lima-musee-Larco-crane-3.jpgou trépanés

 

 

 

Lima-musee-Larco-modelage-cranien.jpgMmm... ça fait envie !

 


En fait, ce qui a traversé les siècles en plus grand nombre, parce que sans valeur marchande du temps des Conquistadors, ce sont les poteries... et là, on a vraiment vu des choses très belles.

 

 

Lima-musee-Larco-poteries-paracas.jpgAlors ici, comme précisé en début d'article, les poteries d'une civilisation laborieuse...

 

 

 

Lima-musee-Larco-poteries-mochica-et-chimu.jpget là, celles d'un peuple de fainéants !

 

 

 

Lima-Musee-Larco-poterie-J-lo.jpgla J-Lo de l'époque...

 

 

Lima musée Larco poterie gendarme BUn gendarme de l'époque...

 

 

 

Lima-musee-Larco-poterie-rouge.jpgEuh... une coccinelle ?

 

 

 

Lima-musee-Larco-poterie-tigroin.jpgLà, j'hésite un peu... un tigroin ou un pingre ?

 

 

 

Lima-Musee-Larco-poterie-moustachue.jpgUne bouteille moustachue...

En fait, j'ai adoré ces décorations à la fois géométriques et anthropomorphiques

 

 

 

Lima-musee-Larco-singe.jpgah ben si, finalement, on a vu de l'érotique...

 

 

 

Lima-musee-Larco-poterie-anthropomorphique.jpgOn appelle ces céramiques "huacos retratos" (vases-portraits)

 

 

 

Lima-musee-Larco-poterie-guerrier.jpgPas l'air commode celui-là...

 

 

 

Lima-musee-Larco-poteries-Homme-picaflor-B.jpgVoici les graphismes que j'adore... désolée pour la qualité de la photo, difficile avec les reflets des vitres !

 

 

 

Lima-musee-Larco-poterie-Homme-assis.jpgSelon les archéologues, les dessins géométriques étaient aussi de l'écriture

 

 

 

Lima-musee-Larco-poterie-animaux.jpgOn finit avec les céramiques représentant les figures du quotidien : animaux,

 

 

 

Lima-Musee-Larco-poterie-aliments.jpgproduits de l'agriculture,

 

 

 

Lima-musee-Larco-poteries-camelides.jpgsans oublier bien sûr les camélidés  !

 

 

 

Lima-Musee-Larco-deco.jpg

 

 

 

 

Lima-Huaca-Pucllana-1-copie-2.jpgA Lima, dans le quartier de Miraflores, se trouve aussi un site archéologique que nous ne visiterons pas (c'est dimanche, il est fermé...): Huaca Pucllana, imposante pyramide datant de 800 à 1000 ans après JC. Deux momies de femmes sacrifiées y ont été retrouvées intactes. 

 

 

Lima-Huaca-Pucllana-2.jpgNous nous contentons de prendre des photos de l'extérieur mais elle a l'air grandiose : sa particularité vient du fait que ses briques en adobe ont été empilées verticalement pour résister mieux aux tremblements de terre !


 

Bon, voilà, désormais nous sommes savants et prêts à partir sur les routes pour aller voir les sites des autres régions du Pérou !


 

perou

 

Repost 0
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 10:44

 

 

A cause de nos déboires aéroportuaires à Lima, nous arrivons à Arequipa de nuit, trop tard pour pouvoir avoir un aperçu de la ville et de sa place d'Armes...

Notre hôtel est une ancienne demeure coloniale située en plein centre-ville, en face du couvent Santa Catalina.


Arequipa Déco hôtel 1Arequipa Déco Hôtel 2D'ailleurs, il a les décos qui vont avec !

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain de bonne heure, j'ouvre les rideaux de la chambre sur cette vue...

 

Arequipa volcan 1Magnifique ! Les sommets enneigés des volcans qui entourent Arequipa étincellent déjà sous le soleil du matin !

 

 

 Arequipa volcan 2Je  m'empresse donc d'aller faire un tour dans les rues avoisinantes pour prendre quelques photos de ce superbe fond d'écran.

 

 

 

Arequipa Eglise San FranciscoTous les monuments sont sublimés par cet arrière-plan grandiose (Eglise San Francisco)

 

 

 

Arequipa cathédrale clocherClocher de la cathédrale

 

 

Puis je m'interroge sur l'éventualité d'une terrasse en haut de notre hôtel... je prends l'ascenseur, débouche sur un escalier extérieur, demande l'autorisation à une lavandière qui étend le linge...

 

Arequipa-pano-2b-copie-1.jpgBanco ! A gauche, la chaîne du volcan Chachani (6087m), à droite le volcan Misti (5821m)

 

 

 

Arequipa pano 1Une vue panoramique à 360 °, ici sur le centre-ville..

 

 

 

Arequipa Couvent Santa Catalina panoet là sur les toits du couvent Santa Catalina

 

 

 

Arequipa-Vue-sur-volcan.jpgOn y reviendra l'après-midi et ce sera beau aussi !

 

 

 

Arequipa-Vue-sur-ville.jpg

 

 

 

 

 

Arequipa Hôtel courEn attendant, nous partons en groupe pour la balade guidée.

 

 

 

Arequipa rue 2Arequipa, la ville blanche...

 

 

 

Arequipa rue 1...blanche comme la pierre volcanique qui a servi à la construction des maisons dès le 16e siècle (le sillar), blanche comme la peau des Basques espagnols qui ont fondé la ville coloniale...

 

 

 

Arequipa-panneau-resto.jpgJ'ai des preuves, n'est-ce pas mes "primos" ?

 

 

 

Arequipa-maison-BBVAb.jpgOu peut-être que " la lune s'est détachée de la terre en oubliant d'emporter la ville", comme disent les Arequipiens ... (palace Tristan del Pozo

 

 

beatles.gif

 

 

 Arequipa, la ville des Beatles... vous doutez ? Ben là aussi j'ai des preuves !!! Attention, ça va faire mal...

 

Arequipa-affiche-Beatles.jpg J'avais prévenu...

 

 

 

Arequipa maison 1 Après quelques minutes de promenade, je demande à Guillermo, notre guide local, combien de styles architecturaux on peut trouver dans la ville... réponse : 23 !

 

 

 

Arequipa-maison-2.jpgCette diversité nourrie d'influences indigènes, espagnoles, arabo-andalouses, françaises, victoriennes, gréco-romaines..., soumise aux modes (néo-gothique, baroque, renaissance, néo-classique, art déco...) et aux nombreux séismes destructeurs (1582, 1604, 1868 [...], 1960, 2001, 2008...) donne une âme particulière à cette ville, fière d'être la deuxième cité du Pérou et sa capitale intellectuelle.

 

 

 

Arequipa rue 3Souvent, les habitants se sont contentés de rajouter un deuxième étage aux anciennes maisons basses, en appliquant les techniques de constructions anti-sismiques (des rails de chemin de fer ont même été utilisés pour consolider !)

 

 

Arequipa-maison-3.jpg

Cette maison présente un joli mélange de style... enfin, on se serait bien passés des jolis stores rayés ! (mais peut-être était-ce en l'honneur de notre fier catalan ?)

 

 

Arequipa-maisons-colorees.jpgEt il n'y a pas que des maisons blanches...

 

 

 

Arequipa fenêtre fer forgéComme nous l'avons vu dans toutes les villes du Pérou, les fenêtres sont protégées par des barreaux en fer forgé : une façon d'allier esthétique et sécurité... mais pas évident à entretenir ! Surtout que la population péruvienne n'est pas vraiment caractérisée par une immense taille hors du commun...

 

 

 

Arequipa taxi Les taxis sont d'ailleurs à l'image de leurs chauffeurs !

 

 

  Arequipa-taxi-2.jpgPas de campagne "adoptez un taxi" ici non plus, visiblement...

  

 

 Arequipa taxisTaxis omniprésents, qui tournent en rond dans les rues de la ville en causant des embouteillages permanents... (au fond, à gauche, Catherine sûrement en train d'expliquer à Guillermo les secrets de l'architecture d'Arequipa... à moins qu'elle ne soit en train de lui montrer la taille de ses accessoires jetables dont je ne peux donner la dénomination au risque de voir censurer mon blog ? Le mystère reste entier... en tous cas, si vous cliquez sur la photo pour l'agrandir, vous pourrez voir que Dolorès, à ses côtés, en reste toute ébaubie !)

 

 

 

Arequipa-telephone-public.jpgLa sécurité donne lieu aussi à quelques gags... aucune chance de le piquer celui-là !

 

 

 

Arequipa-policiere.jpgEt la police est partout, souvent féminine et souvent très jolie d'ailleurs,

 

 

 

Arequipa-police.jpgainsi que l'a noté Norbert qui malheureusement n'a commis aucune infraction...

 

 

 

Arequipa-Casona-rouge-patio.jpgBon, je m'égare... Le centre ville a été classé par l'Unesco afin de préserver les casonas, ces grandes résidences  coloniales aux multiples patios...

 

 

 

Arequipa-Casona-fronton-decore-1.jpg...et aux frontons blancs décorés de motifs floraux et religieux.

 

 

 

Arequipa-Casona-peintures.jpgNous en visitons quelques unes : par exemple, dans ce restaurant, des restes de peintures murales intérieures.

 

 

 

Arequipa-Casona-peintures-2.jpg

 

 

 

Arequipa-la-maison-qui-parle.jpgLa casa Irriberry où se trouve aujourd'hui le complexe culturel universitaire San Augustin été surnommée "la maison qui parle " parce que l'histoire de la famille qui l'a occupée est racontée sur les tympans au-dessus des portes

 

 

 

Arequipa-porte-maison-qui-parle.jpg

   

 

 

 

 

Arequipa-porte-maison-qui-parle-2.jpgDes heures de lecture pour les longues soirées d'hiver...

 

 

 

 

Arequipa-complexe-culturel-San-Agustin-patio.jpgCette belle demeure comportait pas moins de 3 patios,

 

 

 

Arequipa-complexe-culturel-San-Agustin-patio-Norbe-copie-1.jpgchacun orné d'un palmier (et d'un Norbert en l'occurrence aujourd'hui)

 

 

 

Arequipa-patio-1-copie-1.jpgD'autres très beaux patios

 

 

 

Arequipa-patio-2.jpg

 

 

 

 

Arequipa-patio-3.jpg

 

 

 

 

Arequipa-maisons-grandes.jpgPlus on se rapproche de la place d'Armes et plus les maisons sont grandes et bien rénovées...

 

 

 

Arequipa-Trottoir.jpget les trottoirs aussi !

(en fait ce sont les propriétaires des hôtels particuliers qui construisaient les trottoirs devant chez eux... et plus ils étaient riches, plus le trottoir se devait être beau !)

 

 

 

Arequipa-porte-fer-forge-1.jpgJ'adore tout particulièrement les portes en fer forgé

 

 

 

Arequipa-porte-fer-forge-3.jpg

 

 

 

 

Arequipa-porte-fer-forge-2-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

Arequipa grille blazonAvec le dessin des blazons des familles (ici les initiales entrelacées)

 

 

 

 

Arequipa-porte-bois-1-copie-1.jpgmais celles en bois ne sont pas mal non plus !

 

 

 

Arequipa porte bois 3

 

 

 

Arequipa-porte-bois-2.jpgCelle-ci a été travaillée de façon à ressembler à du cuir...

 

 

 

Arequipa-maison-de-l-Allemand.jpgCette maison de 3000 m² (patios compris, je vous rassure !) est la plus grande de la ville. De style art nouveau, elle a été bâtie par un allemand : j'ai surtout retenu de l'histoire familiale que la fille avait épousé l'oncle, ce qui arrivait souvent dans ces riches familles bourgeoises, afin que l'héritage ne soit pas divisé...

 

 

 

Arequipa-coquille-St-Jacques.jpgElle arbore 2 symboles importants : la coquille St Jacques (pour le christianisme)

 

 

 

Arequipa-lion.jpget le lion qui est présent sur le blazon de la ville

 

 

 

Arequipa.jpg

 

 

 

Arequipa plaza de Armas 2La place d'Armes, ses arcades, sa cathédrale,

 

 

 

Arequipa Plaza de Armas 1et son parc central vus de la terrasse d'un resto.

Le palmier n'est pas un arbre endémique au Pérou, il a été importé.

 

 

 

Arequipa Déco resto 1J'ai bien aimé la déco de ce resto qui visait à reproduire la varité des styles arequipiens...

 

 

 

Arequipa Déco resto 2D'ailleurs, ce motif ne vous rappelle rien ? (photo)

 

 

 

Arequipa-rue-pietonne.jpgLes rues piétonnes autour de la cathédrale

 

 

 

Arequipa-rue-pietonne-2.jpg

 

 

 

Arequipa-rue-pietonne-3.jpg

 

 

 

Arequipa-Guillermo.jpgComme tout bon français qui se respecte, nous sommes très intéressés lorsque Guillermo nous explique les anciens procédés de fabrication et de conservation du vin...

 

 

 

Arequipa-resto-midi.jpg...d'autant plus que c'est l'heure du repas ! (sympa, notre resto...)

 

 

 

Arequipa nuit 1Le centre-ville est beau aussi la nuit...

 

 

 

Arequipa nuit 2Eglise de la Compagnie de Jésus (voir article : Eglises et monastères d'Arequipa)

 

 

 

Arequipa-maison-Ohlala.jpgEt comme nous le verrons le lendemain sur la route, Arequipa possède aussi en banlieue quelques Ohlalas (bon, là, pour comprendre, mieux vaut avoir lu les articles de mon autre blog...)

 

 

 

Arequipa-bidonville-1-copie-1.jpget un "vidonbille" (dixit Guillermo), qui s'est développé de façon anarchique sans permis de construire,

 

 

 

Arequipa-bidonville-2.jpgmais très bien organisé sur le plan social et communautaire (80% de la population de la ville vit là !), d'où une vraie force politique... Guillermo ne nous a parlé de "mafia" mais bon...

 

 

Arequipa-marchande-ambulante.jpgCette marchande ambulante vend dans ses bouteilles de la Chicha (bière à base de maïs fermenté), de l'Inca Cola (si, si !) et de l'essence importée illégalement de Bolivie (mieux vaut ne pas se tromper...)

 

 

 

per-incakola-chullo-gr.jpg

 

 


Repost 0
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 20:56

 

 

 

 

Arequipa-groupe.jpg

Mais que regarde cette dame ?????

 

 

 

Repost 0
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 14:05

 

 

L'Eglise San Francisco 

 

 

Arequipa Eglise San Francisco 2L'église San Francisco est en fait un complexe comprenant un couvent et un petit temple mais nous ne le visiterons pas.

 

  Arequipa-Eglise-et-couvent-San-Francisco.jpg

 

 

 

 

Arequipa-passage-couvent-San-Francisco.jpgLe long de l'édifice, un petit passage menait auparavant à la prison des femmes et maintenant à une galerie commerciale (pas de changement, donc...)

 

 

 

 

 

La cathédrale 

 

 

Arequipa cathédraleLa cathédrale d'Arequipa a été édifiée au 17e siècle en sillar (la pierre de taille volcanique du coin)

 

 

 

Arequipa cathédrale nuit 2Trois fois détruite et reconstruite, fortement abîmée lors du séisme de 2001...

 

 

 

Arequipa cathédrale nuit...vraiment, les monuments péruviens ont du mérite !

 

 

 

Arequipa cathédrale entréeBizarrement, on entre dans cette cathédrale par la nef latérale.

 

 

 

Arequipa cathédrale intérieurNous commençons la visite de l'intérieur, mais on nous fait assez rapidement évacuer les lieux... un office religieux va commencer ! Quand nous essayerons d'y revenir le soir lors de notre balade libre, on ne pourra pas y entrer : un office religieux en cours... Normal, à force de reconstruire régulièrement les locaux, ils veulent les rentabiliser !

 

J'aurai quand même le temps de faire quelques photos étant donné qu'avec Norbert, on s'est réparti les rôles : il écoute les conférences des guides et moi, pendant qu'il oublie de prendre des notes étant donné que c'est moi qui ai le carnet, je prends des photos... Bon, je ne sais pas si on est si bien organisés que ça, finalement !

 

 

Arequipa cathédrale orguesIci, les piliers sont en marbre de Carrare, les orgues sont belges...

 

 

 

Arequipa cathédrale chaire...et la chaire française.

 

 

 

Arequipa cathédrale chapelle 1Les chapelles dédiées à la vierge

 

 

 

Arequipa cathédrale chapelle 2Celle-ci a des larmes qui coulent sur ses joues

 

 

 

 

 

L'Eglise de la Compagnie de Jésus

 

 

Arequipa-Eglise-de-la-Compagnie-de-Jesus.jpgL'église de la Compañia a été édifiée par les Jésuites au 17e siècle

 

 

 

Arequipa-Eglise-de-la-Compania-2.jpg

 

 

 

 

Arequipa-Eglise-de-la-Compania.jpgSa façade baroque est très belle avec son iconographie métisse qui mêle anges (coiffés parfois de plumes...) et figures de la mythologie inca (serpents, pumas), sans oublier les fleurs tropicales et les couronnes de laurier !

 

 

Arequipa Eglise de la Compania détail 2

 

 

 

 

 

Arequipa-Eglise-de-la-Compania-details.jpg

 

 

 

 

 

Arequipa-Eglise-de-la-Compania-nef-principale-B.jpgA l'intérieur...

 

 

 

Arequipa-Eglise-de-la-Compania-Christ.jpgUn Christ à la peau foncée

 

 

 

Arequipa-Eglise-de-la-Compania-retable-1B.jpgDes retables de style churrigueresque (cad, comme vous avez maintenant l'habitude de me l'entendre décrire : style baroque espagnol à la décoration sobre, discrète et épurée...)

 

 

 

Arequipa-Eglise-de-la-Compania-retable-2.jpg

 

 

 

 

Arequipa-Eglise-de-la-Compania-cene.jpgUne cène à la table ronde (goûtons voir si le vin est bon... enfin, le cochon d'Inde dans ce cas !)

 

 

 

Arequipa-Eglise-de-la-Compania-peintures.jpgDes restes de décoration en haut des piliers...

 

 

  Arequipa-Eglise-de-la-Compania-cloitre-1-copie-1.jpgSon cloître a été transformé lui aussi en galerie marchande, avec des très belles boutiques d'artisanat 

 

 

 

Arequipa-Eglise-de-la-Compania-cloitre-2-copie-1.jpgIl a été construit plus tard, au 18e siècle.

 


Arequipa-Eglise-de-la-Compania-cloitre-3-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Le couvent de Santa Catalina


 

nonnes-gifs-.gif

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-1-copie-1.jpgMais l'édifice religieux le plus important d'Arequipa (et de tout le Pérou !) est le couvent Santa Catalina. Une merveille !

 

 

Arequipa-couvent-Santa-catalina-plan.jpgSitué en plein centre ville, c'est le plus grand couvent du monde, construit sur plus de 2 hectares. Avec ses rues, ses cloîtres, ses cellules dans des maisonnettes avec jardins, il s'apparente plus à une petite ville coloniale qu'à un monastère...

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-entree-b.jpgDès sa construction en 1580, ce couvent a eu pour vocation d'accueillir uniquement les jeunes filles cadettes de familles riches espagnoles, enfermées là pour la plupart jusqu'à la fin de leur existence afin d'assurer la vie éternelle à leurs géniteurs ainsi qu'à une bonne partie de leur famille... tout dépendait de l'argent déboursé et de l'exemplarité de leur vie monacale !

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-silencio.jpgOui, ben pour notre groupe, ça va être très très dur...

Je rappelle qu'à l'époque, il n'y avait ni téléphone portable, ni télé, ni ordinateur, ni Justin Bieber... ça devait s'ennuyer ferme, toute cette jeunesse !

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-cellule.jpgBien que récluses, les nonnes ne vivaient pas dans le dénuement : selon leur dot (souvent considérable), elles pouvaient même habiter des appartements richement décorés à l'époque...

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-cuisine.jpg...avec cuisine

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-petite-cour.jpget courette extérieure,

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-petite-cour-2.jpget elles bénéficiaient de la présence de servantes et d'esclaves noires, logées dans des cellules à part...

 

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-cellule-2.jpgLes logements étaient ainsi achetés par les familles et se transmettaient de génération en génération, ce qui permettait à de nouvelles jeunes filles d'avoir le bonheur d'être recluses à leur tour...

 

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-parloir.jpg

Les novices étaient enfermées là à partir de 13/14 ans : elles ne voyaient plus leurs proches qu'une fois par mois, derrière les treillages de bois du parloir général, voilées entièrement, et surveillées par une autre religieuse...

Heureusement que leurs servantes pouvaient aller et venir librement hors du couvent pour leur permettre de communiquer avec l'extérieur... (oui, ben moi, finalement, je ne parierais pas sur la pureté de toutes ces demoiselles...)

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-salon.jpg

Elles se retrouvaient dans des salons tout confort pour broder, coudre, lire, écrire des sms... euh des prières !

 

 

 

 

Arequipa Santa catalina carteComme on le voit sur ce plan, 3 couleurs dominent ici : le blanc, le bleu et le rouge.

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-cloitre-des-Novices-b.jpgLe Cloître des Novices est blanc, symbole de la pureté (mouais...)

 

 

 

Arequipa couvent Santa Catalina cloître des Novices 2Il est orné de toiles de l'école de Cusco du 18e siècle représentant les 55 litanies de la Vierge

 

 

 

Arequipa couvent Santa Catalina cloître des Novices déco(louanges et suppliques chantées en latin et en espagnol)

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-cloitre-des-Orangers.jpgLe Cloître des Orangers est bleu indigo, couleur du prestige et de la Vierge (re-mouais)

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-cloitre-des-Orangers-2.jpg

Les 3 croix vertes figurent le mont Golgotha

 

 

 

Arequipa couvent Santa Catalina cloître des Orangers 3Ici les fresques représentent les exercices spirituels à faire pour purifier l'âme (rien à voir avec la gym du matin, donc)

 

 

Arequipa couvent Santa Catalina cloître des Orangers déco

En haut des piliers, des décorations florales

 

 


Arequipa couvent Santa Catalina cloître des Orang-copie-1

et fruitières !

 

 

 

Arequipa couvent Santa Catalina rue 1Quant au rouge brique, il domine dans les rues aux noms de villes andalouses (Burgos, Seville, Grenade, Tolède et Cordoue)

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-Couleurs-1.jpgCela donne des super oppositions de tons chauds et froids !

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-couleurs-2.jpgUn régal pour les yeux...

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-couleurs-3.jpg

 

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-couleurs-4.jpg

Rouge sur bleu...

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-Porte-bleue.jpgou l'inverse !

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-fleurs.jpgSans parler des couleurs de la végétation...

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-catalina-arbuste.jpg

 

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-fleurs-cantuta.jpgLa cantuta (ou fleur de l'Inca) est la fleur symbole du Pérou

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-cene.jpgLa chapelle des novices recèle une cène où la statue du Christ a de vrais cheveux, Judas un visage rouge (symbole de la honte) et Pierre une peau blanche (parce qu'il était colérique, dixit la guide !)


 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-chapelle-des-Novices.jpgLa vierge Marie est bien sûr à l'honneur

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-statue.jpgIci aussi, les statues sont habillées avec de vrais vêtements

 

 

 

 

Arequipa couvent Santa Catalina rue 2Au gré de nos balades dans les rues

 

 

 

Arequipa couvent Santa Catalina rue 4bet de nos visites des cellules et appartements

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-catalina-maison-Dolores.jpgdont certains portent encore le nom de leur illustre occupante...

 

 

 

Arequipa-couvent-beate-Ana-de-Los-Angeles.jpg...comme ici la béate Ana de Los Angeles Monteagudo, mère supérieure du couvent où elle est entrée à l'âge de... 3 ans ! (je sais, pour une béate, elle n'a pas l'air spécialement rigolarde mais elle a une excuse : entre autres miracles, elle a pris la peine de guérir son portraitiste gravement malade pendant la réalisation du tableau...)


 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-lavoir.jpg...nous arrivons au lavoir, constitué d'énormes demi-jarrres en terre cuite desservies par un canal central

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-lavoir-2.jpg

 

 

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-jardin.jpgqui jouxte un ancien potager transformé en jardin d'agrément pour touristes...

 

 

 

 

Arequipa couvent Santa Catalina fontaineIci, la fontaine de la place Zocodober où les religieuses se retrouvaient les jours de marché pour troquer leurs produits

 

 

 

Arequipa couvent Santa Catalina rue 5Le couvent a accueilli jusqu'à 500 nonnes qui vivaient ici dans l'opulence et la frivolité jusqu'à ce que l'Eglise romaine ne mette le haut-là au milieu du 19e siècle en rappelant ces demoiselle à l'ordre : il a fallu virer dare dare tous les signes extérieurs de richesse dont les servantes et les esclaves...

 

 

 

Arequipa couvent Santa Catalina rue 3Aujourd'hui, il ne reste plus qu'une vingtaine de soeurs qui vivent dans un partie du couvent non ouverte au tourisme : elles n'ont plus d'esclaves mais il parait qu'elles ont la télé ! Ouf !

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-rue-6B-copie.jpg

 

 

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-volcan.jpg

Sur cette photo, le volcan Chachani et un très bel araucaria...

 

 


Arequipa-couvent-Santa-Catalina-cloitre-Majeur.jpgOn finit par le cloître Majeur, qui se distingue par ses tons orangés

 

 

 

Arequipa couvent Santa Catalina cloître mayor 2

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-cloitre-mayor.jpgOui, ben moi, je doute que ce genre de déco incite vraiment au jeûne...

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-expo-pinacotheque.jpgDans la pinacothèque (ancien dortoir communautaire mais peu utilisé comme tel...) sont exposées des peintures de l'école de Cusco

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-tableau-Vierge-et-enfant.jpg  comme cette Vierge à l'enfant du 18e siècle

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-catalina-ostensoir.jpget un très bel ostensoir en or, argent et pierres précieuses.

 

 

 

Arequipa-couvent-Santa-Catalina-creche.jpgUne visite pleine de surprises !

 

 


nonnes-gifs-animes-0580616.gif

 

 

 

 


Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 17:58

 

 

 

Nous montons au Mirador de Carmen Alto, belvédère qui offre un très joli panorama sur la vallée de la rivière Chili.

 

 

Arequipa culturesEn chemin, nous longeons les terrasses fertiles.

 

 

 

Arequipa-Mirador-de-Carmen-Alto-cultures-terrasses-1.jpgLes péruviens perpétuent en effet la tradition inca des cultures en terrasses

 

 

 

Arequipa-Mirador-de-Carmen-Alto-statue-b.jpgLà-haut nous attendent cette statue d'un inca musicien... et les moustiques ! La crème protectrice est de rigueur, je les entendrai voler autour de moi tout le temps que je passerai à prendre des photos... quant à Norbert, bien sûr, il se fera dévorer pendant les quelques minutes qui précèderont la pulvérisation de la protection sur ses mains !

 

 

 

Arequipa-Mirador-de-Carmen-Alto-Norbert-B.jpgBon, photo de touristes, bien évidemment...

 

 

 

Arequipa-Mirador-de-Carmen-Alto-volcan-B.jpgPuis nous nous régalons devant ce panorama dégagé qui nous offre une vue magnifique des volcans...

 

 

 

Arequipa-Mirador-de-Carmen-Alto-Sabine-B.jpg

 

 

 

Arequipa-Mirador-de-Carmen-Alto-panoramique-B-copie-1.jpg

Cliquer pour agrandir

 

 

Selon la légende, Picchu-Picchu était un paysan andin amoureux de la princesse Chachani, pétrifié par ordre divin sur son volcan tandis que sa belle était condamnée pour toujours à rester froide et glaciale.. et comme la confiance règne, les dieux ont fait surgir le Misti entre eux pour les surveiller !

Les Andins surnomment donc le volcan éteint Chachani "la dame blanche", le Picchu-Picchu "l'endormi" et le Misti (toujours actif, lui...) "le chevalier".

 

 

 

Arequipa-Mirador-de-Carmen-Alto-groupe-copie-1.jpgNotre groupe est fasciné par ce beau panorama... en fait, les hommes commencent à prendre conscience que leurs femmes vont écumer toutes les boutiques d'artisanat du Pérou pendant 10 jours, d'où un bref moment d'abattement pour certains en ce deuxième jour de visite...

 

 

 

123gifs013

 


Repost 0
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 20:55

                         

 

 

logo fête des lumières 1

 

Impossible de ne pas se laisser charmer par la féérie annuelle de la Fête des Lumières à Lyon... d'aucuns disent que les traditionnelles illuminations du 8 décembre ont perdu leur âme avec cette manifestation commerciale... en attendant, qu'est-ce que c'est beau ! Et gratuit en plus ! (surtout le 8 décembre où même les transports en commun sont offerts...)

Moi qui ne suis pas lyonnaise d'origine, je suis éblouie chaque année... avec des déceptions parfois parce qu'on devient difficile avec les années (il faut dire que l'édition 2012 était particulièrement éblouissante...)

Donc, nous y sommes allés encore 2 soirs cette année, pour vous rapporter quelques photos et nos impressions personnelles... bon, cette fois, j'ai fait pas mal de vidéos, aussi beaucoup de photos sont des captures d'écran... ce qui n'est pas le top pour la netteté ! 

 

 

Plusieurs coups de coeur cette année, souvent là où je ne les attendais pas... par lequel commencer ?

 

 

 

 

 

 

Mur des lyonnais, Light Event Consulting, Cité Création, Dessine-moi des lumières      

La Fresque des Lyonnais s’anime ! Grâce à la magie de la projection monumentale, ses personnages vous entraînent dans une rêverie fantastique à travers les époques et les univers, au temps du premier film avec les Frères Lumière, dans le ciel étoilé du Petit Prince, aux côtés de Guignol, à la rencontre des marionnettes du monde. De Louise Labbé aux Frères Lumière, de Laurent Mourguet, créateur de Guignol, à Antoine de Saint-Exupéry, Antoine de Jussieu à Tony Garnier, une immersion contemporaine, voire futuriste, dans les univers dans lesquels évoluaient ces Lyonnais célèbres.

 Fresque Lyonnais avionC'est la première fois que la Fresque des Lyonnais est utilisée pour une projection

 

 

Fresque Lyonnais renardHonneur à St Exupéry, en fil conducteur tout au long du spectacle

 


Fresque-Lyonnais-cinema-copie-1.jpg

 

 

Fresque Lyonnais cinéma 2

Le cinéma bien sûr, avec les bien nommés Frères Lumière...  

 


Fresque Lyonnais lettres         Une certaine émission littéraire avec Bernard Pivot...

 

 

Fresque Lyonnais rouge 3         La musique est entraînante, c'est festif

 


Fresque Lyonnais rouge        Les couleurs explosent

 


Fresque Lyonnais fleurs             Bref, très réussi !

   

 


Fresque Lyonnais tango          ça finit sur du tango

 


Fresque Lyonnais tango 2Virevoltant !

 

 

 

 

 

 

 

Place de la bourse, Chantal Thomass et Le Village des Créateurs, Sérénade   

Les arbres de la place deviennent des bouquets de roses, massifs d’hortensias, emballés de dentelle, enrubannés de satin, composant une boutique de fleuriste géante et surréaliste.
Bercées par une musique cristalline et poétique, les fleurs passent du rose au noir et s’épanouissent, tandis que des rubans dansent autour des bouquets. En reine des fleurs, la silhouette de Chantal Thomass se découpe en ombre chinoise.  


 

Bouquet 1

Pas grandiose, un peu kitch, mais vraiment très très joli, un vrai coup de coeur !

 


Bouquet 11

La lumière et les couleurs jouent aussi avec les arbres de la place

 


Bouquet 8

Priorité au rouge, noir et blanc et aux dentelles...

 


Bouquet 9

Les images tournent sur une mélodie entêtante de boîte à musique genre "Amélie Poulain"

 

 

Bouquet 4B

 

 

Bouquet 10

 

 

Bouquet 6

 

 

Bouquet 3

C'est bien du Chantal Thomass, pas de doute !

 

 

 

 

 

 

 

Place des Terreaux, Damien Fontaine, Le Prince des lumières       

Epopée fantastique : la planète brillante du Prince des Lumières, son unique habitant, est plongée dans l’obscurité par les avaleurs de lumière. Le petit garçon part alors sur les traces du trésor dérobé... Les façades des édifices de la Place des Terreaux deviennent le théâtre de cette odyssée légendaire. Les murs chaloupent et basculent au gré des escapades du héros qui explore les méandres des contrées les plus reculées : tour à tour minuscule parmi des insectes colossaux et des plantes tentaculaires, ou géant parmi les étoiles.

 


J'avais été très émue par le spectacle de Damien Fontaine l'an dernier "Les Chrysalides de St Jean"... je l'avais vu 4 fois ! Aussi, j'attendais beaucoup de ce nouveau spectacle qui était, bien sûr, magnifique mais bien moins émouvant que l'an dernier... peut-être parce que moins intimiste sur cette grande place des Terreaux et moins attaché à mettre en valeur l'architecture des bâtiments... Quoi qu'il en soit, ce Damien Fontaine (qui compose aussi les musiques) est un vrai enchanteur et le spectacle a reçu à juste titre le Trophée des Lumières 2013.

 

 

    Terreaux attenteC'est déjà beau quand on attend, avant le début du spectacle !

 

 

Terreaux 10
C'est beau aussi quand ça commence !  

 

 

Terreaux 2

 

 


Terreaux 3Le méchant avaleur de Lumière sévit...

 

 

Terreaux 1         Les monuments tombent en miettes...

 

 

   

        Terreaux-5-copie-1.jpgHeureusement l'enfant a plus d'un atout dans sa manche...

 

   

 

terreaux-petit-prince-copie-1.jpg

      C'est le Petit Prince qui va sauver la planète, bien sûr...  

 

 

Terreaux 14

 

 

 

 

Terreaux-rose-copie-1.jpg

               La rose du petit prince va illuminer la place...

 

 

Terreaux 6
Trop beau !

 

 

Terreaux fin 3

 



Terreaux fin 2

Revoilà les couleurs !

 


Terreaux fin 1

 


 

Terreaux fin

C'est même la débauche totale !

 

 

Terreaux 9

  Ma séquence préférée... 

 

 


 

 

 

Tunnel de Croix-Rousse, Hélène Richard et Jean-Michel Quesne, Anamorphose    

Mise en lumière pérenne de la galerie modes doux du Tunnel de la Croix Rousse, une première mondiale.

Dans le tunnel piétons, des projections sur la voûte circulaire. Au cours de leur traversée, les piétons, cyclistes et rollers découvriront chaque jour de nouvelles séquences d’images vidéo projetées sur les parois et la voûte du tunnel. Cet habillage de lumières emmènera les passants dans différents voyages immersifs : au cœur d’un monde végétal, le long du cours des fleuves, en visite au quartier de la Croix-Rousse à quelques dizaines de mètres au-dessus de soi… Les changements d’échelle modifieront le rapport des passants à l’espace, les rendant tour à tour minuscules ou gigantesques.

 

 

Tunnel 1Plusieurs ambiances différentes se succèdent tout au long de la remontée du tunnel 

 

 

tunnel croix rousse 

 

 

Tunnel 2Les images sont constamment en mouvement : ça défile, ça tourne...

 

 

Tunnel 3

ça donne un peu le tournis car les images se déforment au fur et à mesure qu'on avance..., il paraît que c'est le principe de l'anamorphose.

 

 

Tunnel-6.jpgDonc, pas évident pour la netteté des photos !

 

 

Tunnel 4Au retour ce sont des scènes différentes...

 


Tunnel 5Le tunnel fait 1,7 km... vu qu'il nous fallait revenir sur nos pas, nous ne l'avons pas fait en entier !

Ces animations lumineuses vont être projetées toute l'année pour inciter les gens à emprunter ce tunnel "mode doux" (piétons, cycliste et bus électrique) : une initiative sympa (et sûrement très coûteuse !)

 

 

Tunnel-fresque-copie-1.jpgOn y trouve même une très belle fresque lumineuse réalisée par une école élémentaire

 

 

 

 

 

 

Place Bellecour, Joseph Couturier, Pierrot le feu     

Les facéties d’une joyeuse marionnette réveillent le fantôme de Louis XIV et mettent le feu à la Place Bellecour avec projections, effets pyrotechniques et embrasement de la statue !

 

 

Une animation plutôt décriée sur les sites ("brouillonne", "compliquée à comprendre"...) mais nous on a adoré ! Une allégorie poétique et humoristique sur l'apprentissage de la liberté et la lutte contre le pouvoir despotique... enfin, c'est ce que j'ai cru comprendre !

 

 

BellecourAu début la marionnette est entravée...

 

 

 

Bellecour 2...et puis elle rompt ses ficelles pour s'amuser avec tous les écrans de la Place


 

Bellecour-oeil.jpg

 

 

 

Bellecour 4et avec la statue de Louis XIV...


 

Bellecour 1

 

 

Bellecour 3Allumez le feu !

 

 

Bellecour 6ça marche !

 

 

Bellecour 5

 

 

Bellecour fin

 

 

 

 

 

 

Jardin de la Grande Côte, Frédéric Godeau, Un printemps en hiver

Le printemps surgit subitement dans un éclat de lumière euphorisant, au son du chant des oiseaux. Les jardins se transforment en une prairie d’un vert intense, parsemée de fleurs colorées et d’arbres fruitiers aux formes généreuses.

 

 

Jardin-grande-cote.jpgDes guirlandes de LED et 2 éclairages différents (blanc/coloré) pour illuminer ce petit jardin sur les pentes de la Croix-Rousse

 

 Jardin 4)

 

 

 

Jardin 1

 


 

Jardin 2

 

 

 

Jardin 3

 

 

 

 

 

 

Rue de la république, Hexagone Illumination, Byzance                                                                       

 Des arches scintillantes de couleurs éclatantes, composées d’or, de blanc et de rouge, évocatrices des fastes orientaux, tracent un chemin lumineux entre Cordeliers et Bellecour. Sur le bassin de la place de la République, un tapis de fleurs évoque les jardins orientaux.

 

 

 

Arche 3L'éclairage de la rue de la Ré est toujours monumental et oriental...


 

Arche 4

 

 


Arche 1Cette année, pas de spectacle Place de la République, juste un champ de "tulipes"...


 

Arche 2ça me rend nostalgique du magnifique mur d'eau de décembre 2010 !

 

 

 

 

 


 

Place des Jacobins, Direction de l’éclairage public, Show case     

Les édifices se reflètent et se révèlent sur les miroirs que forment les faces de cet immense cube. Baigné par de chaleureux éclats de lumière, vous êtes happé par ces expériences visuelles et illusions d’optique, créant des perspectives surprenantes et infinies.

 

 

Original, inventif... De l'art de mettre en valeur une fontaine récemment rénovée en la... cachant !


 

Jacobins 4Les bâtiments de la Place des Jacobins sont projetés sur un grand cube


 

Jacobins 3Les images sont déformées...

 


Jacobins 5redessinées...


 

Jacobins-6.jpgcomplètement transformées !


 

Jacobins 1puis ce sont des hologrammes qui prennent le relais

 

 

Jacobins 2bet au final la fontaine apparaît !

 


 

 

 

 

 

Parc de la Tête d’Or, Un village chinois (Chinese Corner)     

Découvrez un village librement inspiré de la ville historique de Xi’an, théâtre participatif de projections d’ombres chinoises. La forêt, peuplée d’une multitude de lanternes, semble respirer au rythme de leurs variations. Sa déambulation amène le promeneur vers le lac parsemé de lotus, sur lequel il est invité à déposer à son tour une fleur, participant ainsi au tableau général.


Avec la brume qui avait envahi le parc en ce début de soirée, on pouvait véritablement se croire en Chine !

 

Parc lanternes 1Des lanternes chinoises

 


Parc lanternes 2plein...


 

Parc Jeux d'ombresDes ombres animées par les enfants

 

 

Parc lotusNous, on ne savait pas qu'on pouvait déposer des lotus sur l'eau (on ne comprenait pas pourquoi tant de gens faisaient la queue...), du coup, on a trouvé qu'il n'y en avait pas beaucoup ! Faut dire qu'on y est arrivés à 18h...

 

 

Parc lotus 2C'était mimi quand même...

 

 

Parc-soldat.jpg Y'avait même l'armée enterrée ! (enfin... deux échantillons et déterrés en plus...)

 

 

 

Parc lanternes 3Comme on est arrivés par la porte latérale du parc, on ressort par l'entrée principale...

 

 

parc sortieEnfin... on voudrait bien sortir !!!!

 

 

 

 

 

 

Théâtre des Célestins, Czigány László, Les Lumignons du cœur

La façade du théâtre est animée par les Anooki.

 

C'est surtout la fresque des Petits Frères des Pauvres, créée avec les lumignons achetés par les gens, qui était le point culminant de la Place des Célestins... Nous n'avons pas vu la fresque en ce 9 décembre mais avons beaucoup apprécié le spectacle sur la façade du théâtre qui, vraiment, se prête toujours très bien aux projections destinées à jouer avec son architecture...


Célestin 2

 

  Célestins 5

 

Célestin 3

 

 

 

Célestins 4

 

 

 

Célestin 1

 

 

 

 

 

Cathédrale et place Saint-Jean, Daniel KNIPPER, Rencontres

 La lumière est diffusée à 360 degrés sur la place depuis un monolithe qui évoque l’atmosphère mystérieuse de "2001, L’Odyssée de l’espace". Plusieurs compositions sonores s’entremêlent et la lumière varie dans son intensité et ses couleurs, traçant des cheminements vers les différentes polarités de la ville. Les projections soulignent et transforment les lignes architecturales de la cathédrale et des façades de la place, offrant au public un regard nouveau sur son environnement quotidien.

 

Super décevant, on n'y a trouvé aucun intérêt... d'ailleurs, pas d'applaudissements à la fin...

En fait,  c'est beaucoup plus joli en photo qu'en réalité : les couleurs sont plus vives et plus contrastées... peut-être étions-nous dans la brume sans nous en rendre compte, cela nous a empêché d'en profiter pleinement ?


St Jean 3

 

 

St Jean 2

 

St Jean 4

 

St Jean 1Pas très diversifié...

 

 

 

Fourvière et les quais de Saône,  Jean-Luc HERVÉ, Le grand orchestre de Fourvière

De la Saône à la basilique de Fourvière, chaque élément aquatique, végétal ou minéral du paysage devient une partie instrumentale. Sur le thème d’ouverture du film "Lawrence d’Arabie", composé par le Lyonnais Maurice Jarre, la colline devient symphonie.

 

 Bof... quand on a vu la merveille de l'édition 2012... J'ai même pas pris de photo ! (enfin une ou deux quand même)

Le plus beau, c'était la musique !

 

Palais-de-Justice.jpgLe Palais de Justice récemment rénové lui-aussi


FourvièreLa Basilique de Fourvière dans la brume

 

 

 

Place Pradel, quai Jean Moulin, Franck Pelletier, La marguerite

Dans un gigantesque pot de fleurs lumineux,  inspirée des roues Maltaises pyrotechniques utilisées sur l’île lors des fêtes religieuses, une immense marguerite multicolore s’épanouit en évoquant le cycle sans cesse renouvelé de la vie végétale… avec la silhouette de l’Opéra en arrière-plan.

 

Notre impression ? Nul ! (chuis pas sympa mais c'est vrai que ça nous a bien ennuyés !)


Marguerite Louis Pradel

 

 

 

 

 

 

Les Grandes Personnes, Allebrilles

Au cœur de la Fête, vous pourrez croiser une parade de créatures masquées et de marionnettes géantes de près de 5 mètres, inspirées des Alebrijes mexicains, chimères de papier mâché ou de bois sculpté. En différents points de la ville, ces personnages fantasmagoriques interrompront leur déambulation pour se transmettre la lumière, comme l’on se communique connaissance et affection.

 

 

 

Marionnette DragonNous, on n'a vu que celui-là...

 

 

 


Hôtel-Dieu, Hospices Civils de Lyon, Caresses climatiques

Bienvenue dans une jungle envahie par d’étranges et fines lianes !

Blanches et cassantes en hiver, elles deviennent envahissantes et collantes à la saison des pluies, et l’été venu, elles offrent, telles des herbes folles, une chaude caresse.

 

  

Hotel Dieu 1Rien de plus bête que ces ficelles qui pendouillent par milliers, éclairées de couleurs différentes selon l'ambiance musicale... et pourtant on s'est marrés comme des petits fous !

 

 

Hotel Dieu 2Norbert a particulièrement bien joué le jeu en dansant sur la totalité de la chanson "Singing in the Rain"... (je vous mettrai la vidéo si vous êtes sages...)

 

 

Hotel-Dieu-4.jpgOn s'emberlificote dans ces lianes qui nous caressent le visage, on se croirait dans "Avatar"...

 

 

Hotel-Dieu-3.jpg Norbert nous imite Tarzan... ça fait limite peur !

 

Remarque : il parait que c'est l'endroit de la Fête des Lumières où l'on a vu le plus de couples s'embrasser !


 

A bientôt !

  Gifs Animés Lumieres (17)

 

 


Repost 0

Présentation

  • : Sabyplanete
  • Sabyplanete
  • : carnets de voyage, reportages photos (Mexique, Jordanie, Kenya, Bretagne, Touraine...)
  • Contact

Profil

  • Saby
  • Passionnée par la découverte, l'histoire et la culture d'un pays. 
Autre blog consacré à mes voyages en Amérique du Nord : http://carnets-usa-canada.com
  • Passionnée par la découverte, l'histoire et la culture d'un pays. Autre blog consacré à mes voyages en Amérique du Nord : http://carnets-usa-canada.com

Sabyplanète