Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 22:00



ligne éléphant


Mise en garde :
Toutes les informations ci-dessous sont données sans garantie de véracité scientifique...
Et toute ressemblance avec des personnes existantes ne serait ni fortuite, ni involontaire !


Debout !

lionceau roupille
Toc, Toc, Toc ! Debout, c'est l'heure ! Je ne veux pas me lever...


Hyène dort
Allez maman, s'il te plait, encore un petit peu...


lionne se réveille
C'est le réveil que j'ai entendu, là ?


Debout bébé

Lève-toi, fainéant ! C'est l'heure de l'école !


                                                    gif-elephants-018


Et maintenant, un peu de toilette...

léopard toilette 2
Le museau


Topi se lave
Le cou


toilette lion

Les pattes


léopard toilette
Les dents


gazelle toilette
Le flanc


Topi se regarde
C'est bon, mon maquillage est réussi !


Départ pour l'école...

maman bébé éléphant
Accompagné par maman...


la marche des éléphants
ou en Pedibus... "Vous croyez qu'il est joli ce rang ?????"


hyène + phacochères
Pff.... j'ai pas envie... je vais encore me faire saquer... et puis j'ai même pas de copains !



lion gronde
Allez ! Arrête de traînasser en route !


Les cours

Lionne baille
Nul ce prof, je m'ennuie et puis j'y comprends rien !
                                       

Heureusement, y'a la récréation !

troupeau buffles
Et la cour est grande...


Topi courttopi court 2







ça permet de bien se dégourdir les jambes...


Gazelles courent



Evidemment, toujours les mêmes qui font des bêtises !

Lionceaux bagarre
Même pour faire semblant, c'est interdit de se bagarrer à l'école !


lionceau arbrelionceaux arbres

















Vous là-bas ! Dans le bureau de la directrice !


Les grandes sections ont de la chance : l'après-midi...

Hippo piscine
... ils vont à la piscine !

                                                                                    hippo grenouille
                              


Mais le moment qu'on préfère...

C'est la cantine !

lions boivent
Boire, bien sûr...


Impala mange
... mais surtout : manger !


babouin mange
manger !

girafe mange 3
manger !

lionne mangelionne mange 2















                              manger !

gazelle mangeAntilope mange










zèbre mangebuffle mange














Epuisante, cette journée !!!!

lions dorment
Et y'a encore rien à la télé, ce soir...





ligne animaux léopard





 

Repost 0
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 22:00


                                                                                                 
Je n'ai pas pour habitude de publier les photos de nos hôtels sur mes blogs mais, dans le cas du Kenya, le logement fait partie des multiples attraits du voyage... tentes, lodges, mobilier en rotin ou bois exotique, lits-baldaquins avec moustiquaire géante, toits en feuilles de cocotiers, jardins tropicaux... tout est fait pour entretenir nos espoirs secrets de tomber sur Clark Gable ou Robert Redford au détour d'un sentier !

Bon, en fait de Robert Redford, c'est plutôt the Big Five Mosquitos que nous rencontrerons, sans parler des margouillats, des punaises, des scarabés bousiers et autres petites bestioles qui craquent sous les pas...
Côté exotisme, on a été servi !


                                                       tente


A MASAÏ MARA : le Fig Tree Camp

Entrée Mara Fig tree Camp
Welcome, welcome... pas très engageant le panneau d'entrée !

Fleurs entrée Mara Fig Tree Camp
Ah ! La déco s'améliore !

Pont couvert Fig Tree camp
On emprunte ce pont suspendu pour traverser la rivière Talek et accéder à l'hôtel... utile également pour ralentir une éventuelle charge d'éléphants !

arbre bar
Arrivés sur le parvis, on découvre ce très bel arbre en haut duquel a été aménagé un bar...

Parvis Mara Fig Tree Camp
Bien sûr, je me suis empressée d'y monter... pour une vue sur la terrasse du hall d'entrée de l'hôtel où nous attend le Masaï de service (très belle tenue typique agrémentée d'une magnifique montre Rollex)

Jardins Mara Fig Tree camp
Puis on traverse les jardins pour se rendre à notre chambre...

 

Tente Fig Tree camp
... une tente au bord de la rivière ! (camping... mais pas trop ! la tente est bien protégée par un toit en bois et la salle de bain est en dur...)

Lits Mara Fig Tree camp
Pas mal les lits de camp...

Vue-sur-la-riviere.jpg
 
Vue de notre terrasse
insecte moustic004Très dépaysant, au plus proche de la nature sauvage... mais malgré la publicité de l'hôtel, nous n'avons vu ni crocodiles, ni hippopotames... par contre le soir, beaucoup de cris et de chants d'oiseaux non identifiés... sauf le bzz des moustiques que nous avons bien reconnu et qui nous a rapidement chassés des fauteuils de notre terrasse malgré les litres du répulsif dont nous avions badigeonné notre peau !


                                                       maisons-ventilateur-10
            
                                             
A NAIVASHA : le Great Rift Valley Lodge
Bungalow Great Rift Valley Lodge
Un hôtel en haut d'une colline avec vue sur le lac pour les chambres en étage (ce qui n'était pas notre cas....)
La vraie usine à touristes avec d'immenses golfs et un restaurant surchargé (mieux vallait arriver de bonne heure sinon plus de boeuf grilllé et plus de dessert!)

Chambre Great Rift Valley Lodge
Les chambres sont très belles.

Resto Great Rift lodge
Le resto au premier étage où l'on a mangé de délicieuses grillades (quand il en restait... mais je leur ai fait les yeux du chat de Shrek alors ça a marché, ils sont allés m'en chercher d'autres en cuisine !)

                                                          chat potté 

Piscine Great Rift Lodge
Le temps s'est gâté avant qu'on puisse profiter de la piscine...
Nous aurions préféré un hôtel plus près du lac car là, on était vraiment isolés dans un immense complexe grillagé avec pleins de policiers à l'entrée... bref un hôtel pour les américains !


                                                          histoire-geographie-cow-boys-00037.gif


A AMBOSELI : le Kilima Safari Camp

Hôtel Kilima Safari Camp Amboseli
Alors, là j'ai bien aimé, je dois dire... un cadre plus authentique, avec des extérieurs laissés presque à l'abandon aux alentours des tentes les plus éloignées, des oiseaux en pagaille et des acacias partout !

Repas resto girafes
Le restaurant avec, comme dans tous les lodges, un mobilier style colonial lourd et massif (dur dur de déplacer les chaises !)

Hotel Kilima

Vue de la tour du restaurant.
Les tentes sont ici aussi enchassées dans des structures en bois. Le soir, les employés de l'hôtel se sont chargés de dérouler tous les rideaux opaques extérieurs que l'on voit ici pour occulter les nombreuses ouvertures/fenêtres... sympas ! De toutes façons, les kenyans sont vraiment super serviables, toujours souriants et prévenants... impossible de croiser quelqu'un sans entendre le sempiternel "Jambo, Jambo" (et non pas Banjo, Banjo... la personne concernée se reconnaîtra !)

Tente Kilima Amboseli

Voici notre tente... moi, vraiment, c'est comme ça que je conçois le camping !!!!

Chambre Tente Kilima AmboseliSalle de bain Tente Kilima Safari Camp Amboseli
Et l'intérieur était aussi beau que l'extérieur, avec en prime une salle de bain à 2 vasques... le seul défaut était l'absence de moustiquaire (mais cela n'a pas été le cas pour toutes les chambres).

Piscine Kilima Amboseli 2
Môa, je voudrais ce décor autour de ma piscine, chez Môa !

Piscine Kilima Amboseli
Admirez également les transats en pierre immergés... le must !

Et pour finir, je ne résiste pas à l'envie de vous remontrer la vue de notre chambre au petit matin...
Kilimanjaro matin aube

Un petit air de paradis !
(sauf que c'est le jour que Norbert a choisi pour me faire du 40° de fièvre... ça gâche un peu !)



                                                            girafe coucher soleil 



A TAITA HILLS, sanctuaire privé situé près du Tsavo National Park :
Le Taïta Hills Safari Lodge


Hotel Taïta Hills
De ce lieu, je n'ai que 2 souvenirs qui ressurgissent :

Chambre Hotel Taïta Hills
Norbert alité et qui me joue au four thermostat 9...

Punaise
Et ça par milliers !!!!!!!! Du genre qui vous tombe dessus ou à côté de vous toutes les 10 secondes avec un claquement sec et qui émet le bruit d'une croûte de pain lorqu'on l'écrase malencontreusement de son pied nu dans la chambre...

Punaises Hotel Taïta Hills
Partout, jour et nuit, et balayés par centaines au petit matin par le personnel d'entretien...
En plus, interdiction d'ouvrir les portes-fenêtres de la chambre à cause des singes, et pas de clim (juste un ventilateur déglingué)... j'ai adoré cet endroit !


                                                         insectes-cafard-7


A MOMBASA, sur Diani Beach : le Baoabab Club Resort

Plage hotel baobab
Piscine + océan indien... que l'embarras du choix ! Même chose pour les repas : 3 restos, plusieurs bars...
Et idem pour les excursions : hôpital, hôpital ou hôpital... (du moins en ce qui nous concerne... parce que d'autres ont fait du jet ski ! )

bungalow hotel baobab
Nous sommes logés dans un bungalow "supérieur" (ça doit vouloir dire au premier étage..) avec vue sur la mer (c'est-à-dire qu'on l'aperçoit à travers les arbres)

chambre Hotel Baobab
Toujours des "lits de princesse" (comme disaient les petites ados de notre groupe) et, comble du luxe, une télé ! (la première de notre voyage... où l'on a appris la grève des contrôleurs aériens en France... sglurp !)

Ce qui est sympa, dans cet hôtel, ce sont les animaux de compagnie...
Calao hotel Baobab

Calao vu de notre balcon

Babouin hotel Baobab
Minou, minou, minou !

Bar piscine Djeuns (et moins djeuns...)
Sans oublier le bar dans la piscine qu'on a "un peu" squatté !

Norbert MombasaMoi piscine Mombasa

Dans le style "les Bidochons à Mombasa"... merci à nos copains Finet pour ces photos qui nous mettent bien en valeur!


                                                        case



Bon, nous aurions quand même honte de nous plaindre de nos hôtels, parce qu'on aurait pu aussi être logés là...

                                                              Village Masaï
Village Masaï Club Resort 5 étoiles...

Maisons masaï
... avec ses chambres tout confort

hotel
Bed and Breakfast "Chez Mme Kikouyou"... (sans rire, regardez bien... c'est vraiment un hôtel !)

Club Med
Le Club Med local près du volcan Longonot

bungalows

Ses bungalows mitoyens

parc

Ses villas privées dans un magnifique parc arboré

boutique
Sa boutique de souvenirs

centre commercial

Son centre commercial

bar
Son bar en formule Tout Inclus

Resto

Son resto buffet

Eglise.jpg

Mosquee.jpg
Et bien sûr ses lieux de cultes.


Et dans le genre saugrenu...

Hôtel Hilton
... ces ruches sur pilotis sont en fait l'ancien Hilton de Taïta Hills... notre chauffeur trouvait ça très beau parce que ça ressemblait à un château français ! Ok, il faut vraiment que je lui envoie une photo de Chambord...


                                                          chateau-2.gif


Repost 0
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 22:00


Dans ce dernier article, je vais essayer de vous proposer quelques informations sérieuses pour accompagner une sélection de photos que j'aime bien (non qu'elles soient particulièrement réussies, mais elles évoquent toutes pour moi quelque chose de particulier...)
En effet, j'ai raconté bon nombre de bêtises lors de mes précédents articles... on ne se refait pas !

                                                                Simba

LES LIONS
Parce que c'est tellement émouvant de les voir évoluer en famille, rechercher tendrement le contact de l'autre et de les entendre grogner pour rappeler les petits à l'ordre...

Grognement du lion ici


famille lion bébés regard

Les lions se déplacent peu et ne passent que 2 à 3 heures par jour à chasser leurs proies qu'ils tuent avec leurs crocs et leurs griffes. Le reste du temps, ils se reposent et dorment.


Famille lion aube


lionnes
Ce sont les seuls félins véritablement sociaux.
Ils vivent en groupes constitués de 4 à 12 femelles et de 1 à 6 mâles.


famille lion 2
Les lions sont polygames et s'accouplent tous les 18 à 26 mois à l'état sauvage. Après une gestation d'environ 110 jours naissent de 1 à 4 lionceaux au pelage épais et tacheté.


jeune lion marche
Les lionceaux mâles restent dans la troupe jusqu'à ce qu'ils en soient expulsés par des
mâles plus âgés. Ils errent alors pendant plusieurs années, après quoi ils commencent à lutter avec des mâles rivaux pour la direction d'une troupe.


Lion
Les mâles ont pour charge la protection du groupe et de son territoire, tandis que les femelles chassent. La compétition entre les mâles est sévère, et nombreux sont ceux qui restent longtemps nomades avant d'appartenir à un groupe au sein duquel ils demeurent un temps variable avant d'être chassés par d'autres mâles.


Lion N et B
Un lion peut manger 40 kg de viande à la fois puis passer plus
d'une semaine sans chasser.



Lion gros plan
Dans la nature, les mâles vivent en moyenne 12 ans ...


Portrait lionne
... et les femelles 16 ans.


Je ne veux pas voir ça
J'ai honte, je vis 4 ans de plus....



                                                                     felin008
                              


LE LEOPARD
Parce qu'il est très difficile à débusquer, chassant la nuit et emportant ses proies en haut des arbres pour les déguster... et que Félix nous a trimballés à vive allure et en hors piste pour ne pas manquer le spectacle ! Mémorable course et très belle rencontre...


Léopard
Ne vous fiez pas à sa ressemblance avec le chat (un chat qui mesure quand même plus de 2 m de la tête à l'extrémité de la queue)... parmi les animaux féroces, le léopard est un des plus terribles car il allie force, agilité et ruse. C'est également un habile nageur : difficile de lui échapper ! Le léopard chasse seul pour toute sa famille en guettant ses proies qu'il tue d'un simple coup de pattes. Il n'hésite d'ailleurs pas à attaquer l'homme lorqu'il se sent menacé...
Après 3 à 7 semaines de gestation, les femelles peuvent mettre au monde jusqu'à 6 petits mais seuls 1 ou 2 vont survivre...

Feulement du léopard ici



ligne animaux léopard


LES GUEPARDS
Parce que nous faisons partie des 2 seuls véhicules du groupe à les avoir vus et que la surprise a été totale car nous n'étions pas en safari, juste sur la route de l'hôtel...  Couchés au pied d'un arbre au bord de la piste, le freinage de notre véhicule les a dérangés mais à peine effrayés car ils se sont calmement éloignés... le temps de trouver l'appareil photo dans l'affolement et ils étaient déjà loin ! Mais quel gracieux animal !


Guépard

Le guépard est le plus rapide des carnassiers de la savane. Sur de courtes distances, c'est même l'animal terrestre le plus véloce : il peut atteindre des vitesses d'environ 110 km/h. Sa longue queue agit comme un gouvernail de direction pour des tours soudains. Toutefois, il ne résiste pas longtemps à une course prolongée car il se fatigue assez vite.
Contrairement à d'autres félins, il chasse le jour, principalement des antilopes.
Il abandonnera sa proie aux autres grands carnassiers car il n'affronte jamais d'animal plus grand et plus fort que lui.

Les guépards ne rugissent pas, mais ils font un certain nombre de bruits très différents des autres félins, dont beaucoup ressemblent à des gazouillis d'oiseau !


Miaulement du guépard ici


                                                                             elephant04

LES ELEPHANTS
Parce que voir cet énorme animal se déplacer en troupeau sans faire de bruit, c'est vraiment impressionnant ! A Amboseli, on a d'ailleurs renoncé à les compter ! Et parce qu'il est vraiment attendrissant de voir les adultes tout dévoués à la protection et au bien-être des petits...


Troupeau Elephants nombreux
Les éléphants sont grégaires et très sensibles aux appels et aux mouvements de leurs congénères. Très routiniers, ils effectuent tous les jours les mêmes déplacements : le matin en direction des marécages, le soir en direction de la forêt. L'existence de "cimetières des éléphants" est un mythe : ce sont souvent d'anciens points d'eau asséchés où se regroupaient les troupeaux.
Si les pachydermes ne font pas de bruit lorsqu'ils marchent c'est que leurs grosses pattes se terminent par un coussinet très souple qui amortit leurs pas.


Troupeau Eléphants
Ils sont organisés en sociétés matriarcales, formant des groupes familiaux de 15 à 30 animaux , composés de femelles et de jeunes menés par une femelle dominante plus ou moins âgée. Les mâles ayant atteint leur maturité sexuelle vivent en troupes temporaires.

Contrairement à l'éléphant d'Asie, il a un très mauvais caractère et ne peut être apprivoisé.


Eléphant
L’éléphant est le plus gros mammifère terrestre vivant avec un poids de 3 à 7 tonnes pour les mâles.



Eléphant portrait
Ils peuvent consommer, pour les plus gros, jusqu'à 220 kg
de végétaux et boire jusqu'à 190 litres d'eau par jour.
Les éléphants n'ont que 4 molaires. Chaque molaire est une
plaque massive d'environ 30 cm de long et 10 cm de large !
(j'aimerais pas qu'il ait une dent contre moi...)


Eléphantes

Les femelles prennent soin de tous les petits du troupeau : ici, elles se sont positionnées pour protéger du soleil un éléphanteau couché dans l'herbe...
Chez l'éléphant, la gestation dure 22 mois et il faut 9 mois à l'éléphanteau pour devenir indépendant.

Barrissement de l'éléphant d'Afrique ici

                                                          girafe 08
LES GIRAFES
Parce qu'on en a vu très peu et par groupe de 3 maximum.. alors qu'on s'attendait à des troupeaux entiers comme dans Out Of Africa !


Girafe

C'est le plus haut de tous les animaux terrestres. Le mâle atteint en moyenne 5,4 m de haut.
Sa langue, longue de 40 cm, lui permet d'atteindre les feuilles d'acacia qui sont sa principale nourriture car la girafe ne peut pas brouter.


 3 girafes

Après environ 15 mois, la femelle donne naissance à un seul petit, haut de 1,7 à 2 m, qui peut se tenir debout 20 minutes après la naissance. De petites troupes (de 2 à 10 membres) sont conduites par un mâle adulte et se composent de femelles, de jeunes et de mâles immatures. Les girafes marchent à l'amble (en bougeant les 2 pattes du même côté), comme les chameaux.


Girafes

Les pattes de la girafe mesurent environ 2 mètres. Quand elle doit se baisser pour se désaltérer, elle est obligée d'écarter et de plier ses pattes.
Il y a plusieurs espèces de girafe : girafe masaï, réticulée, tachetée... Ici il s'agit d'une sous-espèce à chaussettes blanches.


                                                                                 Zèbre dos

LES ZEBRES

Parce que leur robe est très photogénique et que ce sont des animaux sociables qui co-existent pacifiquement avec des nombreuses autres espèces... mais qui, par contre, ne tolèrent pas dans leur troupeau la présence de zèbres d'une autre espèce !


Zèbres
Ici avec des gazelles de Thomson


Zèbre regarde
Ici avec des gnous


Cobe Defasa copie
Là (en arrière-plan) avec des cobes Defasa...
Le zèbre est la seule espèce d'équidés à ne pas pouvoir être domestiquée par l'homme.
Ils sont la proie préférée des lions, c'est pourquoi ils sont méfiants et toujours en état d'alerte.

Hennissement du zèbre ici

                                                                            une antilope


LES ANTILOPES
Parce que ce sont les animaux les plus nombreux de la savane... un garde-manger bien rempli pour les prédateurs ! Et qu'on ne peut qu'admirer la santé sexuelle des mâles : chez les topis, par exemple, le mâle règne sur un troupeau de 6 à 20 femelles !!!!


Impalas avec male
Et chez les impalas, même topo que chez les topis...



Impala
Environ 75 espèces d' antilopes vivent en Afrique.

L'impala fait partie de la famille des bovidés. Il a une hauteur au garrot d'environ 1 m, son dos est châtain et son ventre blanc. Les impalas mâles ont des cornes longues et noires qui ont la particularité d'être en forme de lyre. Ils se nourrissent des herbes de plaine et broutent les arbustes.
Quand ils sont effrayés, les impalas se dispersent en faisant des bonds qui peuvent atteindre 9 m de long et 3 m de haut afin d'effrayer et de perturber les lions.
En arrière-plan, on aperçoit les gazelles de Thomson.
Elles ont un pelage fauve, blanc sur le ventre avec une bande noire oblique caractéristique sur le flanc. Seul le mâle porte des cornes (je rappelle que c'est mon article sérieux alors pas de sous-entendu possible...)



                                                                       Pumba
                            
LES PHACOCHERES
Parce qu'ils sont tellement moches qu'ils en sont comiques...


famille phacochères

Le phacochère est un porc sauvage qui possède 2 défenses dirigées vers le haut, atteignant 60 cm chez les vieux individus. Elles lui servent notamment à déterrer des racines ou des bulbes, mais aussi à se défendre contre ses prédateurs,

Rapide, il peut courir et atteindre la vitesse maximum de 30 à 50 km/h. Le phacochère mâle vit en solitaire tandis que la femelle vit en famille avec ses petits.

 
Grognement du Phacochère 
ici



                                                                         hyene 02 



LA HYENE
Parce que c'est un animal vraiment peu sympathique et que son physique peu avenant est tout à fait en accord avec ses odieuses habitudes alimentaires : des jambes arrières plus courtes que celles du devant l'obligent à arquer son dos et à pencher sa tête en lui donnant un air sournois... ce qu'il est véritablement ! Et je ne parle même pas de son cri et de son insupportable odeur... quand la nature donne dans la perfection immonde !

Hyènes
A la chasse aux cadavres de bon matin... (la hyène de droite a un collier parce qu'à Masaï Mara, c'est un objet d'études...)
Il existe 2 sortes de hyène : la rayée et la tachetée.
La hyène se nourrit essentiellement de charognes et mange souvent des os entamés par les vautours.
Elle s'attaque rarement aux bêtes en bonne santé, se contentant de bêtes malades ou mortes, et s'approprie souvent les proies de ses concurrents, tel le lion ou le guépard.
Mais les hyènes peuvent aussi attaquer en meute les ongulés quand elles sont vraiment affamées.
Seul point positif à leur odieux comportememt : elles nettoient la savane de ses charognes en putréfaction et des détritus en tout genre...
Fait rare chez les mammifères, c'est la femelle, plus grande que le mâle, qui choisit ses partenaires... 

Hurlement de la hyène ici

chacal
Le chacal est un autre charognard de la savane... mais il est bien plus mignon avec son dos argenté ! Et puis il a des circonstances atténuantes à mes yeux : nous l'avons vu se faire courser par une hyène qui lui a volé son repas !

 

 

 

                                                          oiseaux-autruches-13

 


LES AUTRUCHES et LES GRUES ROYALES

Parce qu'on les a toujours vues en couple, ce qui est vraiment romantique...

 

 

Autruches

Et qu'en plus, Monsieur Autruche (costume noir) se charge de couver les oeufs la nuit afin que Madame (robe du soir grise) puisse dormir tranquille...

 

Cri de l'autruche ici

 

 

Grues royales 2

Quant à la grue couronnée, les couples sont unis pour la vie et ne se séparent pratiquement jamais...

 

C'est-y pas mignon, tout ça !

 

 

 

                                                                            hippo007

 

 

L'HIPPOPOTAME

Parce qu'il existe plein de chansons pour enfants désopilantes sur le sujet... et qu'il est difficile d'imaginer que ce bon gros pépère flemmard soit si dangereux !

 


Hippos
Les hippopotames passent leurs journées dans l’eau : ils doivent veiller à ce que leur peau soit en permanence recouverte d’un film de boue, pour éviter la déshydratation et la brûlure du soleil.

 Le mâle peut mesurer jusqu’à 4,20 m de long pour un poids de 3 tonnes mais, court sur pattes, il ne dépasse pas 1,65 m au garrot (toute ressemblance avec un chef d'état... zut, j'ai oublié que c'était mon article sérieux !)

 

Beuglement de l'Hippopotame ici

 

 

 

                                                                               touriste photo

 

                                                               

 

ET POUR FINIR...

En exclusivité sabyplanete, voici l'animal le plus rare et le plus méconnu de la savane africaine... nous avons eu beaucoup de chance de le voir car il est actuellement en voie d'extinction... comme ce reportage d'ailleurs qui arrive également à la fin de son existence...

 

 

 

                                                                  gif-singes-015

 

 

 

 

Impala sans têtes

Le double impala sans tête ! (c'est d'ailleurs cette dernière caractéristique qui est la cause de sa disparition... il ne peut pas s'alimenter !)

 

 

Oui, je sais, il m'a été impossible d'être sérieuse jusqu'au bout... mais j'ai  fait beaucoup d'efforts vu la longueur de cet article !

                 Alors merci0de m'avoir lue jusqu'au bout et à bientôt !    

 

 

 

 

                                                                                                       SABY 1 

 

 

 

Repost 0
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 22:00

 

 

Avant de changer de destination, je vous offre ma photo préférée, celle qui me semble le mieux illustrer le Kenya : beauté apparente et tristesse cachée... en effet, dures sont les conditions de vie pour ce peuple courageux. Et pourtant, chaque fois que j'ai adressé un sourire à quelqu'un, même à travers la vitre du minibus, même si la fatigue marquait son visage, même lorsque ses yeux reflétaient la pénibilité de sa tâche, j'ai été gratifiée aussitôt en retour d'un sourire lumineux et accueillant doublé d'un signe de la main, comme si j'étais pour eux la personne la plus importante au monde !

Car comme nous a dit un serveur à Mombasa : "A quoi servirait de pleurer ? ça ne changerait rien... alors on préfère sourire ! Hakuna Matata*  ! "

Ce peuple qui, malgré la rudesse de son existence, a choisi d'être heureux a toute mon admiration...

 

 

 

Femme Masaï regard triste

 

 

 * pas de problème

 

 

Repost 0
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 21:08
 
                   Je me suis juste bien amusée avec une photo de la cour de mon école...


Meilleurs voeux cour d'Ecole 4





                                                              neige-04



Repost 0
25 décembre 2009 5 25 /12 /décembre /2009 15:26

 

La Fête des Lumières se déroule sur plusieurs jours à Lyon depuis dix ans.
Toutefois, les Lyonnais fêtent le 8 décembre depuis beaucoup plus longtemps !
Les origines de cette fête locale sont religieuses : certains parlent de peste vaincue en 1643 grâce à la procession des habitants de la ville sur la colline de Fourvière en guise de prière à la Vierge Marie... d'autres se réfèrent à l'inauguration de la statue dorée de la Vierge en haut de la colline le 8 décembre 1852... Aujourd'hui les historiens réconcilient tout le monde en reliant les deux événements ! Quoi qu'il en soit, la tradition veut que, ce jour-là, les Lyonnais éclairent leurs fenêtres de luminions en l'honneur de la mère de Jésus, cette fête s'étant aujourd'hui étendue à toutes les villes et villages de la région.


                              

 

La Fête des Lumières attire chaque année à Lyon plusieurs millions de visiteurs ce qui est une aubaine pour le commerce local : les "bouchons" du quartier St Jean ne désemplissent pas pendant 4 jours !
Spectacles de rues, concerts, chorales improvisées, illumination des rues et surtout magnifiques spectacles sonores et lumineux projetés sur les façades des plus beaux monuments de la ville font le succès de cette manifestation.


 

Se rendre à Lyon un samedi soir de Fête des Lumières tient du parcours du combattant... nous l'avons fait pourtant, en jouant des coudes, et la tête en l'air pour essayer d'aspirer de temps en temps un peu d'oxygène ! J'en ai rapporté quelques photos... mais ce n'est pas une illustration exhaustive de tout le programme : il nous a été notamment impossible d'accéder à la Place des Terreaux, tout était bloqué, soit par la marée humaine, soit par des barrières... après plusieurs essais infructueux, nous avons dû rebrousser chemin !
Bon, je vous mets quand même une photo trouvée sur le site : http://www.lumieres.lyon.fr


Titre : "Jouons avec le temps", une allégorie du temps qui passe et du temps qu'il fait.

Ce programme met en scène de façon spectaculaire les effets naturels à travers 3 cycles météorologiques : la pluie et les inondations, la neige et le gel, la chaleur avec sa canicule. Les changements rapides des situations climatiques modifient radicalement les façades du Musée des Beaux-arts et de l’Hôtel de Ville qui réagissent aux effets du temps : l’inondation dans les bâtiments, les façades qui gèlent et qui craquent, les murs qui fondent sous l’effet de la chaleur.
On regrette fort de ne pas l'avoir vu !!!!


Cathédrale St Jean
Titre : "Les Bâtisseurs", un hommage aux architectes et aux ouvriers qui, à partir du 12ème siècle, mettront plus de 300 ans pour ériger la cathédrale Saint Jean. Le spectacle est très réussi et retrace l'histoire de l'édifice religieux : des mains géantes érigent d'abord les colonnes d'un temple gallo-romain puis vont façonner progressivement la façade de la cathédrale en n'oubliant pas de mettre à l'honneur l'horloge astronomique toujours en fonctionnement qui est l'un des trésors conservés dans ce monument.



Représentation de l'horloge astronomique de la cathédrale St Jean.
Un vote populaire sur internet a décerné cette année le Trophée du meilleur spectacle à ce programme à la fois très réussi visuellement et riche d'enseignements historiques.


Rue de la Bombarde, l'ancienne auberge de la Croix d'Or qui accueille à présent le Musée des Miniatures.
Ses loggias sont typiques des bâtiments de la Renaissance qui font, avec les traboules, la célébrité du quartier du Vieux Lyon.


Fresque de la Cour des Loges.
Les murs peints sont nombreux à Lyon, celui-ci est l'un de mes préférés, dommage que les arbres en cachent une grande partie... La visite de la vraie Cour des Loges est aujourd'hui réservée à des privilégiés puisqu'elle abrite un hôtel de luxe.


J'ai un faible pour les quais de Saône qui sont aussi beaux le jour que la nuit.

 


Lyon bénéficie depuis très longtemps d'un plan d'éclairage urbain des parcs et des monuments qui magnifie la ville la nuit.



En traversant la Saône sur la passerelle qui relie le quartier St Jean à la Presqu'île, jolie vue sur la Basilique de Fourvière dont la façade change de couleurs toute la nuit.

 

Nous ne monterons pas voir le spectacle qui illumine sa façade principale, en voici quand même une photo :



Titre : "Carillon et tableaux de lumières", la scénographie évoque quatre périodes de l'histoire de la peinture.


Eglise St Nizier.
Titre : "Respirations".
 J'ai entendu une mamie se déclarer déçue et c'est vrai que ce projet était moins spectaculaire que celui de la cathédrale St Jean mais nous avons apprécié ces jeux de lumière qui mettaient en valeur à tour de rôle tous les détails architecturaux de la façade, ces merveilles qu'on ne remarque pas en plein jour : statuaire, gargouilles, vitraux, tympan... on regardera cette église différemment à présent !


Et ci-dessous une photo tirée du site nommé plus haut



Quand je vous dis que c'était beau !

Place Louis Pradel
Titre : "Mon jardin public", 21 groupes de créations végétales dont certaines atteignent 11 mètres de haut et 12 mètres d’envergure.


Place des Jacobins
Titre : " La dolce Vita", un spectacle en multi-projection à 360° sur toutes les façades des bâtiments situés autour de la place et qui met en relation la fontaine de Trévi du film de Fellini et celle des Jacobins.
Un peu décevant selon moi parce que la richesse architecturale des façades nuit à la lisibilité des images.



La fontaine des Jacobins a été plus joliment illuminée lors des années précédentes.

 

 

Place Bellecour
Titre : "La nuit au Musée"
Peut-être pas le plus spectaculaire mais mon préféré... quelle jolie idée d'avoir utilisée la Grand Roue présente sur la place Bellecour pour les périodes de Noël comme un écran géant circulaire ! Le film projette en spirale des oeuvres du Musée des Beaux-Arts de Lyon accompagnées par des citations littéraires. Un fabuleux hommage à l'Art où l'on redécouvre des chefs-d'oeuvres grâce à la mise en valeur de certains de leurs détails.



 

                             





Voilà, j'espère que cette petite ballade dans Lyon vous aura plu... et que vous viendrez assister à la Fête des Lumières l'an prochain... ou pourquoi pas, ce mardi 8 décembre pour les illuminations ?

 

 

 

Repost 0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 08:00

A mes heures perdues, je m'amuse avec Paint et j'encadre mes photos pour en faire des fonds d'écran... en voici une sélection, en guise de cadeau de Noël !


rosier anglais
Rosier anglais David Austin

Alhambra 2
Alhambra, Grenade

Koutoubia
Koutoubia, Marrakech

iris
Iris

Connemara
Connemara, Irlande

Porto Corse
Calanche de Piana, Corse

fleurs
Alstroemeria Paola

Essaouira
Essaouira, Maroc

bâteau

Dungaire Castle, Irlande

rosier anglais 2
Rosier anglais David Austin

SF
Golden Gate Bridge, San Francisco

Sartène

Sartène, Corse


Et là, c'est quand je joue avec Adobe Photoshop...

Flou.jpg


plastique


Re-pire encore !


Rose Porcelaine...
C'est ce qu'on appelle une rose porcelaine !

 
                                               Noel 
                                                          

Repost 0
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 14:30

Un rêve nourri de légendes, de références bibliques et de richesses archéologiques...
Un émouvant périple d'une semaine dans les pas de Moïse, de l'empereur Hadrien et de tous ces Nabatéens anonymes qui ont construit la plus belle des cités...
Un événement unique : s'asseoir sur les eaux lourdes de la Mer Morte...
Un émerveillement d'enfant face aux trésors de la Mer Rouge, coraux géants, poissons papillons et rascasses volantes...
Et du nord au sud un peuple accueillant, souriant, curieux et généreux... magique et inoubliable Jordanie !

Certaines petites images peuvent être agrandies en cliquant dessus.

AMMAN, capitale du royaume hachémite de Jordanie, est une des villes les plus anciennes du monde.
Elle fut la capitale ammonite de Rabbat-Ammon avant de devenir la Philadelphie gréco-romaine.
Depuis l'afflux de réfugiés palestiniens Amman dépasserait les 2 millions d'habitants, soit plus du tiers de la population totale du royaume !


La juxtaposition et l'amoncellement de maisons cubiques et blanches juchées sur près de vingt collines (djébels) font de la ville d'Amman un vraie construction en Légo !

La mosquée du roi Abdallah, grande construction moderne des années 80 à dominante bleue, est la plus imposante du pays. La visite intérieure n'est possible que si les femmes se déguisent en fourmis en revêtant une seyante et très sexy robe noire à capuche...
La preuve Fatma Josiane et Michèle.jpg ici













Petites rues couvertes de tentes, échoppes minuscules, animaux vivants... les souks de la ville basse sont hauts en couleurs et en odeurs comme tous les marchés d'Afrique du Nord et du Moyen Orient.



Située sur un djebel dominant la ville, la citadelle d'Amman présente des vestiges qui vont de l'âge de bronze à l'occupation omeyyade. Le palais omeyyade, construit sur les restes d’une église byzantine, a un plan en croix, et est recouvert d’un dôme récemment placé par une équipe d’archéologues espagnols.


Porte du Palais omeyyade, citadelle d'Amman.



Ruines du temple d'Hercule, citadelle d'Amman.

Construit entre 161 et 179, c’est le monument le plus ancien de la puissante Philadelphie. Les romains y avaient érigé une statue d'Hercule de plus de 8 m de haut dont on a retrouvé quelques fragments.



Près du temple, le musée archéologique retrace
l'histoire de la Jordanie depuis la période néolithique
.













Ci-dessus un buste nabatéen du 1e siècle AD.
Ci-contre une jarre découverte à Qumran et contenant les mythiques rouleaux de la mer morte.
 











 Les rouleaux de Qumran ont été découverts en 1947 par un jeune Bédouin, dans une grotte où s'était perdue une chèvre... il jeta quelques cailloux dans l'obscurité et entendit un bruit de jarres brisées. Il venait de trouver des rouleaux provenant de la bibliothèque d'un ancien monastère hassidim à 12 km au sud de Jéricho. Les rouleaux ont été préservés pendant près de 2000 ans grâce à la sécheresse absolue de la région.
1/4 environ est constitué de textes bibliques.
Ci-dessus des parchemins en cuir. A côté un morceau de rouleau en cuivre.

 Construit sous le règne de Marc Aurèle au IIe siècle, le théâtre romain pouvait contenir plus de 6000 spectateurs. Aujourd'hui il sert de cadre à des spectacles de danse et de musique traditionnelle.


















Près du théâtre romain, les petits musées des Arts, du Folklore et des Traditions présentent des mises en scène de mannequins en costume et de belles mosaïques.




    



LES CHATEAUX DU DESERT : appellation pompeuse pour ces résidences situées à 130 km à l'est d'Amman près de la frontière saoudienne et qui s'apparentent plus à des caravanserails qu'à des châteaux proprement dits...




...à part le Qasr Al Azraq, vaste construction datant du XIIIe siècle, construite avec des blocs de basalte noir par les Ayoubbides (dynastie de Saladin). Autrefois au centre d'une oasis gigantesque aujourd'hui asséchée à cause des excès du pompage destiné à alimenter Amman et Irbid.




Cette forteresse servit de Q.G. au grand shériff Hussein de La Mecque, grand-père du roi Hussein et aussi, au XXème siècle, à l’Etat-Major de Lawrence d’Arabie pendant les grandes révoltes arabes.
Ci-dessus, les cuisines.











 Les vantaux de basalte des portes fonctionnent encore. Celle de l'entrée du château pèse 3 tonnes!



Le Qsar Amra était très certainement l'établissement de bains d'une vaste résidence omeyyade datant du VIIIème siècle, moitié pavillon de chasse, moitié palais fortifié.






Ces thermes, découverts au XIXème siècle, sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco en tant que joyaux de l'art pictural omeyade.



Il renferme en effet le plus vaste ensemble de fresques murales omeyades connu à ce jour.
Les murs et les voûtes sont tapissés de scènes de chasse et de vie quotidienne où apparaissent en tout plus de 250 personnages... Ces dessins sont tout à fait exceptionnels dans l'art islamique qui n'admet pas de représentations humaines. Elles échappèrent toutefois de peu à la destruction totale par les fervents défenseurs du Coran... mais c'est surtout après leur découverte au XIXème siècle qu'elles ont été abîmées par la fumée des feux des bédouins qui s'y abritaient et par les graffitis des visiteurs...


 

 


     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 







L' autre particularité de ces fresques est leur caractère un brin sexy : femmes dénudées prenant leur bain, servantes peu vêtues, yeux en coulisses des hommes à leur côté... Ces jeunes personnes étaient, ma foi, bien en chair : je suspecte les pâtisseries aux pistaches et aux graines de sésame d'exister déjà à cette époque !
(Pour voir les causes des rondeurs orientales, cliquer 
ici )
A l'extérieur, une noria est nouvellement restaurée: ici elle est actionnée par Arnaud Al Pepito qui n'a malheureusement pas mis assez d'huile de coude pour faire monter l'eau (il n'avait pas encore mangé suffisamment de bonbons pour avoir l'énergie nécessaire...) On attend toujours Louis de Funès et Yves Montand !



On pense que le Qsar Al Karaneh était un caravansérail ommeyyade dont les hautes portes donnaient accès aux dromadaires sans souci pour leur tête altière...  Les écritures coufiques (moi, j'avais compris "Toufik" mais les copains du groupe m'ont expliqué...) permettent de le dater à 710. Des inscriptions grecques retrouvées sur le site laissent à penser également que le qsar a été utilisé comme forteresse par les armées romaines et byzantines, impression confirmée par la présence des tours d'angle... mais les archéologues ne sont pas tous d'accord à ce sujet ! (et ce n'est pas moi qui vais vous donner la réponse exacte... désolée !)

 

A l'intérieur, une soixantaine de pièces sombres et fraîches qui sont bien à l'abri du vent du désert.


              A 18 km de l"Arabie Saoudite et pas loin de l'Irak... on n'a vu passer aucun missile !

 


 

 

Repost 0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 20:10

Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.
Pour voir la carte de notre circuit, cliquer
circuit-Jordanie.jpg ici


En route pour Jerash vers le nord et la Syrie, nous traversons la banlieue chic d'Amman.


Puis l'ancien camp de réfugiés palestiniens aujourd'hui reconstruit en dur (250 000 ex-palestiniens ici sur les 600 000 qui ont immigré en Jordanie.)


Les paysages sont luxuriants, très différents du désert de basalte de l'est d'Amman, on parcourt des vallées et des collines recouvertes de forêts de pins et de vergers ... dommage, nous sommes obligés de prendre les photos de l'intérieur du car.



  Qui habite ces rochers ?

JERASH :
Gerasa, ville gréco-romaine, faisait partie d’une guilde de dix cités nommée Décapole… La légende veut que ce soient les Macédoniens d'Alexandre le Grand qui fondèrent la cité en 322 av. JC et la nommèrent "Antioche Chrysorrhoas" (pourquoi faire simple...) Elle sera rebaptisée Gerasa sous l'empereur romain Pompée. Ce fut l'une des cités romaines les plus riches du Proche-Orient grâce au commerce caravanier. Devenue byzantine, le développement des voies commerciales maritimes freine son essor et elle disparaît totalement jusqu’à sa redécouverte en 1806. Une série de tremblements de terre dans les années 750 a malheureusement terriblement endommagé le site.


L'entrée se fait par l'arc d'Hadrien, qui était 2 fois plus haut à l'époque romaine et avait été édifié pour commémorer la visite de l'empereur du même nom en 129.


Passé l'arc d'Hadrien, on découvre l'hippodrome dédié aux jeux et aux courses de chars : il pouvait contenir toute la population de la cité (15 000 spectateurs)


                      L'hyppodrome, l'arc d'Hadrien... et les touristes vus des remparts.


La porte qui marque l'entrée sud de la ville date du IIe siècle. Avec la porte nord, elle a la particularité d'être taillée et percée directement dans les murs d'enceinte.


Vue sur le Temple de Zeus, le théâtre sud (à droite) et les monts de Galaad.


De très belles décorations sur le mur de la scène du théâtre sud. L'acoustique est ici exceptionnelle.


Magnifique, grandiose, impressionnante... la place ovale bordée de colonnes ioniques restera la construction la plus marquante de cette visite.
Difficile de rendre compte des dimensions de ce forum (90m sur 80m) avec une photo...

J'en mets donc une autre !
Pour voir le groupe " Les Dharar's Brothers" sur la place ovale, cliquer Groupe-Jerash.jpg ici


Vue sur le site en redescendant du théâtre. A droite, la place ovale.


Après la place ovale commence le Cardo Maximus, allée de 800 m de long dont les colonnes ioniques furent peu à peu transformées en colonnes corinthiennes, de structure plus élaborée.
                                                                                                   

















Le pavage est d'origine, on peut toujours y voir les traces des roues des chars... Ils devaient beaucoup souffrir du dos les romains à l'époque !!!!
                                                                                                

Le Cardo Maximus est bordé de vestiges omeyyades et byzantins. Ici les ruines d'une église byzantine. A noter que les 3/4 des églises byzantines du site n'ont toujours pas été déterrées...












Les colonnes corinthiennes ont la particularité d'être finement sculptées de feuilles d'acanthes, plante qui pullule sur le site !
(bien organisé, ce voyage, finalement...)

Nymphée : cette imposante fontaine ouvragée aurait été construite en 191 et elle servait à alimenter en eau toute la cité (c'est à dire, 15000 personnes... il devait y avoir une file d'attente pire qu'à la caisse d'Auchan !)

Pour voir la Nymphe et son Séraphin, cliquer  Jerash-Nous-Nymph-e-1.jpg ici


Après avoir monté les interminables marches du Temple-Esplanade, on découvre le très joli Temple d'Artémis. Véritable centre de la vie sociale et spirituelle de Gerasa, il se dressait alors au milieu d'une vaste enceinte sacrée de 34 000 m2 qui rejoignait le Cardo Maximus. Il paraît que ses colonnes corinthiennes bougent avec le vent, ce qui "ravit les touristes"... ben nous, je ne suis pas sûre qu'on aurait été vraiment ravis !













J'ai accédé en haut des marches du théâtre romain nord en fanfaronnant et une fois les photos prises... je suis restée coincée assise sur un gradin sans pouvoir faire un pas ! Vraiment pénible ce vertige parfois...
 
 













Vues sur la partie nord du site (qui s'étend quand même sur plusieurs centaines d'hectares...)
et la Porte nord du Cardo Maximus.

Pour voir Marc-Aurèle et MessalineNous---Jerash-nord.jpg ici


Où l'on peut voir que, comme à Amman, les Jordaniens adorent les jeux de construction... mais ici ils ont oublié de ranger la plupart des morceaux !
                                                                               


Après un excellent repas (le meilleur de notre voyage) dans le seul restaurant du site, retour vers le sud d'Amman et les rives de la Mer morte.    
                

MER MORTE :
Cette mer de la taille d'un grand lac est un des endroits les plus curieux de la planète ! Aucune vie animale et végétale n'y a été recensée pour l'instant (à part les bancs de touristes qui y barbottent, bien sûr...) du fait de sa trop haute teneur en sel (6 fois supérieure à n'importe quel océan !). C'est le fort taux d'évaporation due à l'extrême chaleur l'été qui explique cette incroyable salinité.
L'autre curiosité de la mer Morte est qu'elle se trouve à près de 400 m au-dessous du niveau de la Méditerranée, comme nous l'expliquent les panneaux situés en bord de route : c'est la dépression terrestre la plus profonde du globe.









                       




                  Les paysages changent progressivement entre Jerash et les rives de la mer Morte...

                                                  ... pour devenir carrément désertiques.


                  Nous arrivons en fin d'après-midi, le ciel est couvert mais la lumière est très belle...

Les eaux sont si denses qu'on y flotte sans effort, on peut presque s'y asseoir et il est impossible de nager sur le ventre ! D'où nos acrobaties de natation synchronisée... comme vous pouvez le voir, nous avons pu improviser des chorégraphies de groupe très gracieuses !
Pour voir Moïse sauvé des eaux, cliquer Mer-Morte-Mo-se-1.jpg ici


De luxueux hôtels de thalassothérapie se sont implantés pour exploiter la richesse en oligo-éléments des sels et de la boue. Mais des efforts restent à faire en ce qui concerne la propreté des plages...


Il paraît qu'il est impossible de retirer la boue incrustée sous les ongles, ce qui permet au touriste "oligo-élémenté" d'exhaler un odorant fumet de poisson pour tout le reste de son séjour... heureusement, les chats ne sont pas nombreux en Jordanie !



Quoi qu'il en soit, il est fortement déconseillé de se faire un rinçage des yeux avec l'eau de la mer Morte... et indispensable de se doucher immédiatement après le bain, sous peine de brûlures ! Et gare aux petites coupures ou autres ampoules... (vous l'aurez sûrement compris : je parle de la peau, pas d'électricité)


 Retour à Amman. En chemin, notre guide 
 Dharar nous propose d'aller visiter le site du 
 baptème du Christ (Bethanie dans la Bible) 
 bien que ce ne soit pas prévu au programme. 
 Mais après un coup de téléphone, changement
 de cap : l'endroit se situe dans une zone
 stratégiquement très sensible et l'agence refuse
 de prendre le risque...
 Nous nous contenterons donc de voir le
 panneau routier ! 



                                                         En route pour Amman...


                              ... le soir on sort faire la tournée des pâtisseries !  (cliquer Vitrine-Pâtisserie d'Amman.jpg )

 

 

 

Repost 0
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 21:13

Cliquer sur les photos pour les voir en grand format.
Pour voir la carte de notre circuit, cliquer
circuit-Jordanie.jpg ici
                                   
                                                                            
Sur les pas de Moïse, nous partons nous aussi à la recherche de la Terre Promise, l'avantage c'est qu'on y va en car et par route goudronnée... Effectivement, on comprend que les Hébreux aient pu contempler avec ravissement ces terres fertiles après avoir traversé des contrées désertiques !



 
LE MONT NEBO : voir sa situation sur une carte Mer-Morte-carte.jpg ici
Cette petite colline de 804 m d'altitude contiendrait la sépulture de Moïse... celui-ci y serait monté juste avant de mourir pour contempler la Terre promise (ce n'est pas une légende, c'est vrai, je l'ai vu dans le film avec Charlton Heston ! D'ailleurs, après avoir vu la Terre promise, il a gagné une course de chars et a rencontré Jésus...)
En 393, une basilique y fut construite par les premiers chrétiens byzantins et le site devint un lieu de pélerinage.
Aujourd'hui les archéologues continuent à fouiller pour dégager les ruines de l'église ensevelie et en rénover les belles mosaïques.

Pour en savoir plus sur l'enfance de Moïse, cliquer  moise-2.jpgici

                    
Le pape Jean-Paul II est venu ici en pélerinage et a planté un olivier, ce qui rajoute au caractère sacré du lieu....              


Le site est en outre splendide : nous bénéficions d'un temps magnifique, aussi nous découvrons un superbe panorama sur la vallée du Jourdain, Jericho et la mer Morte.





Pour voir Moïse sans ses tablettes... (de chocolat) cliquer  Mont-Nebo-Mo-se-1.jpg ici





                                                             Au loin, la mer Morte


                                                     On a même vue sur Amman et ses Twin Towers...


Cette grande croix en bronze est l'oeuvre d'un artiste d'une école d'art florentine, Gian-Paolo Fantoni. Elle représente le serpent élevé par Moïse dans le désert, et la crucifixion de Jésus.
Ci-dessous la maquette de la basilique byzantine...

 


















                                                        ... et l'une des mosaïques retrouvées sur le site.

En Jordanie, je me suis fait plein de copines...  elles voulaient toutes être prises en photo à mes côtés parce que j'ai selon leurs critères (?!!) " a nice face"... Par contre, elles étaient obligées de monter sur le trottoir pour être à ma hauteur... marrant ! Cliquez  Je-me-fais-des-copines--.jpg ici
et admirez les lunettes...


MADABA :
Surnommée "la cité des mosaïques", Madaba est la ville qui compte la plus grande communauté chrétienne de toute la Jordanie (la plupart étant de culte orthodoxe.)
Nous visitons l'Eglise Saint Georges qui renferme le joyau de la ville : une carte en mosaïque de la Terre Sainte, dont hélas, par suite de manque de soins et diverses reconstruction des bâtiments, il ne reste qu’1/4, et qui date de 560 après JC. On y voit le Jourdain et ses bateliers, la Mer Morte, et la ville fortifiée de Jérusalem. (C’était en fait une carte Michelin des pèlerins de l’époque, constituée à l’origine de plus de 2 millions de fragments...)

                                                                         La carte dite "de la Palestine"

                            Elle fait référence aussi bien à l'Ancien qu'au Nouveau Testament


                                       L'église possède également de superbes icônes


                          Quelques petits travaux d'entretien de voirie dans le centre ville de Madaba

Et puis finalement, y'a pas que moi qui me fais des copines ! Cliquer Madaba-copine-Norbert.jpg ici


Commerce touristique oblige, nous visitons un atelier/magasin de mosaïques qui, comme au Vietnam, emploie des travailleurs handicapés. Le travail est minutieux et nous nous essayons à appliquer cette technique millénaire... avec un grand sens artistique ! Cliquer
  Madaba-atelier-mosa-ques2.jpg ici














Du très beau travail... on va essayer de faire aussi bien à l'école pour la fête des mères !



Repost 0

Présentation

  • : Sabyplanete
  • Sabyplanete
  • : carnets de voyage, reportages photos (Mexique, Jordanie, Kenya, Bretagne, Touraine...)
  • Contact

Profil

  • Saby
  • Passionnée par la découverte, l'histoire et la culture d'un pays. 
Autre blog consacré à mes voyages en Amérique du Nord : http://carnets-usa-canada.com
  • Passionnée par la découverte, l'histoire et la culture d'un pays. Autre blog consacré à mes voyages en Amérique du Nord : http://carnets-usa-canada.com

Sabyplanète