Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 17:41
 
Fête des Lumières 2012 panneau affiche
 
Et bien oui, je n'ai pu résister... j'y suis revenue ! J'ai à nouveau bravé les 0 degrés et la foule compacte pour aller me régaler de nouvelles attractions... et admirer une nouvelle fois les magnifiques spectacles de la cathédrale St Jean et du Théâtre des Célestins ! Mais cette fois, j'étais accompagnée... j'ai eu donc moins froid !
 
 
 
 
 
Me revoilà sur la Place Louis Pradel...
 
Fête des Lumières 2012 place Louis Pradel 
Fête des Lumières 2012 place Louis Pradel 4Ces bouquets resteraient là toute l'année, cela ne nous dérangerait pas outre mesure...
 
 
 
 
 
Place des Terreaux : Highlights, le fil de lumière
 
"En une série de tableaux, animés par une puissance lumineuse inégalée, néons, faisceaux, pinceaux, jeux de miroirs transformeront les édifices, les magnifiant et les redessinant. Emmené dans ce voyage basculant sans cesse entre illusion et réalité, le public pourra déceler les nombreux clins d’oeil et références historiques émaillant ce joyeux hommage à la lumière. Parce que l’image est lumière, grande, elle crée l’environnement, déstabilise l’espace, trompe l’œil en créant des illusions de perspectives, des trouées, elle monte des murs, dessine des façades, crée des univers en mouvement, transforme une silhouette minuscule un instant en  Gulliver l’instant suivant, elle interroge l’échelle, le corps dans la ville."
 
Fête des Lumières 2012 Place des Terreaux 3


Fête des Lumières 2012 Place des Terreaux 4-copie-1 
 
Fête des Lumières 2012 Place des Terreaux 4
 
Fête des Lumières 2012 Place des Terreaux 2
De la danse, de l'humour, beaucoup de mouvement... mais  trop court !
 
 
Vidéo ci-dessous (ça y est, j'ai acheté le logiciel de conversion !)     
 
       
           
 
 
  
 
  
Cour de l'Hôtel de Ville : Kokeshi de Soie
 
"Chacune de ces sept poupées lumineuses porte un cocon lumineux, niché au creux de leur ventre.
 
Toutes semblent tendues vers un même but : déposer leurs trésors, telle des offrandes, symboles de la soierie et du renouveau. A l’instar de ces gigantesques poupées japonaises, le public sera attiré par la lumière scintillante et puissante dégagée au loin par quelques cocons géants prêts à éclore.
Cette création riche de symboles vient célébrer les liens unissant les cultures textiles de Lyon et du Japon."
 
Fête des Lumières 2012 Hotel de VilleFête des Lumières 2012 Hotel de Ville 2
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Fête des Lumières 2012 Hotel de Ville 3Et bien sûr, les cocons de vers à soie flottent dans l'eau de la fontaine...
 
 
 
 
 
Rue Paul Chenavard : Héliofil
 
"Comme des pierres précieuses taillées pour en obtenir le meilleur éclat, les lignes graphiques des écrins de fils sont révélées par la lumière de la nuit. Elles affichent des couleurs fluorescentes et flottent au dessus des passants comme une suspension."
Fête des Lumières 2012 rue Chevanard
  Moi, je ne veux pas savoir où se trouve l'araignée... 
  
 
 
 
Gare St Paul : Les Anooki
 
"Les Anooki, les plus petits esquimaux du monde, quittent momentanément leur habitat naturel, les écrans d’ordinateur, pour investir la façade de la gare Saint-Paul.
 
Sur leur nouveau terrain de jeu, ces personnages issus d’un monde high tech et virtuel apparaissent par une fenêtre pour disparaître dans une autre, grimpent sur une colonne, plongent du balcon… Alors la gare entre à son tour dans la partie : elle se tord, rebondit, devient liquide, réagissant ainsi aux joyeuses facéties des Anooki..."
 
Fête des Lumières 2012 Gare St Paul
 
Fête des Lumières 2012 Gare St Paul 2Bof... on l'a vu le spectacle de loin et cela ne nous a pas donné envie de nous approcher... je ne comprends pas comment ce projet a pu être récompensé par le Trophée France 3 !

 
 
 
Quai de Bondy : 3 robes lumineuses
« Une image, reflets de ce que je souhaite devenir, est projetée sur une robe en fibre optique. A travers la robe, on peut s’imaginer à l’intérieur de l’image, comme si je portais ce que je voulais être. Cette robe d’image évolue selon mes envies ».
"Chaque robe exposée raconte elle-même son histoire. Ces trois robes, composées de fibres optiques, sont éclairées par l’utilisation d’images projetées par un vidéoprojecteur."
 
Fête des Lumières 2012 robe lumineuse 1 Robe 1
 
Fête des Lumières 2012 robe lumineuse 2Robe 2
 
Fête des Lumières 2012 robe lumineuse 3bRobe 3
 
Fête des Lumières 2012 robe lumineuse 3Et bien sûr, ça change de couleur...
 
Fête des Lumières 2012 robe lumineuse 3c
Magique... même Barbie n'y avait pas pensé !
 
 
 
 
Colline de Fourvière : Et si ? 
 
 
Un épisode que j'avais raté jeudi...
 
Fête des Lumières 2012 Quais de Saône
 Le bateau mouche passe juste pour nous offrir une belle opposition couleurs froides/couleurs chaudes !
 
 
 
 
Place des Célestins : Lumières archipicturales
 
 
On y est revenus aussi, pour de nouvelles photos... et j'ai pu filmer cette fois !
 Fête des Lumières 2012 Célestins 2
 
Fête des Lumières 2012 Célestins 3
  
Fête des Lumières 2012 Célestins
 
 
Ci-dessous, la vidéo :
  
       
    
 
 
 
 
 
Berges du Rhône : Le bal des Luminéoles, poésie céleste
 
 "Les Luminéoles, oiseaux imaginaires de lumière aux ailes graciles, dansent à fleur d’eau avec le vent.
Leur envol offre un déploiement de couleurs avec le ciel et la ville en toile de fond. De chaque côté de la rive, le spectateur assiste à ce ballet aérien."
 
Fête des Lumières 2012 Guillotière

Fête des Lumières 2012 Guillotière 2
Semblables à des animaux marins nageant en ondulant... c'était super joli !
 
Vidéo ci-dessous
 
 
 
 
 
 
 
Et pour finir, la deuxième partie du spectacle merveilleux donné sur la cathédrale St Jean... 
NB :  la première partie est visible sur l'article précédent
 
 
 
Superbe !
 
 
 
Repost 0
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 01:37
 
 
Si vous ne savez pas quoi faire ce week-end, allez admirer les magnifiques spectacles que nous offre la ville de Lyon à l'occasion de la Fête des Lumières.
Je vous fais cadeau de quelques photos : régalez-vous !
 
 
Fête des Lumières 2012 panneau affiche
 
 
 
 
  
Cours Charlemagne et voute ouest sous la gare de Perrache : Immersion Abyssale
 
"C’est en total immersion qu’un monde aquatique se révèle avec de mystérieux poissons enfermés sous la voute cherchant à s’échapper pour rejoindre la Confluence. 

Une fois la sortie trouvée, ces poissons volants envahissent la place en toute liberté pour se parer de leurs plus belles robes de couleurs étincelantes."

   

Fête des Lumières 2012 cours Charlemagne
   
Fête des Lumières 2012 Perrache
  Pas vraiment spectaculaire mais une ambiance marine plutôt sympa
 

 


 
Place Carnot : le marché de Noël
 
Fête des Lumières 2012 Place Carnot
 
Fête des Lumières 2012 Place Carnot détail 1Fête des Lumières 2012 Place Carnot détail 2
  
Fête des Lumières 2012 Place Carnot carrousel
     
 
 
 
  
Rue Victor Hugo: Granada y Rafalga
 
"Des motifs traditionnels de grandes villes espagnoles, accrochés lors des fêtes votives, brillent tout au long de la rue."
 Fête des Lumières 2012 rue Victor Hugo
 
 
 
 
  
Place Antonin Poncet : Le Génie des Lampes
 
"Par une performance vidéo ludique et itinérante, le Génie des lampes recyclées et ses amis apparaîtront comme par enchantement sur les façades de la ville.

Tout à coup, les Lyonnais entreront dans le monde magique du recyclage de la lumière !"

 

Fête des Lumières 2012 place Antonin Poncet Sur le thème (à la mode !) du développement durable, ludique, pédagogique et proche des animations des jeux vidéos. Sympa pour les enfants...
 

 
Berges du Rhône
 
"La tour de la Part-Dieu, devenue l’un des emblèmes de Lyon, pare son dôme d’un habit de lumière que la fête du 8 décembre inaugure... 

180 points lumineux, soit 45 par face, seront visibles à plusieurs kilomètres et varient de couleur, d’intensité et de graphisme en fonction de la programmation."

 

Fête des Lumières 2012 quais du Rhône fontaine
 
Fête des Lumières 2012 quais du Rhône bouquet
 
Fête des Lumières 2012 pont de l'Université
  Lyon, c'est, de toutes façons, toujours très beau la nuit, même sans Fête des Lumières...
Fête des Lumières 2012 PartdieuLa mine du crayon de la Part-Dieu clignote comme un sapin de Noël et les Luminéoles, "oiseaux imaginaires de lumière aux ailes graciles, dansent à fleur d’eau avec le vent". 
 
 
 
 
 
Place Bellecour : Magic Cube
 
"Une compétition insolite et joyeuse se jouera sur l’immense place : adultes et enfants enfourcheront l’un des trente vélos mis à leur disposition et relèveront le défi de pédaler le plus vite possible, en harmonie les uns avec les autres : de cette énergie collective naîtront une succession d’images abstraites et colorées, différentes lors de chaque séquence, apportant un éclairage inédit à la statue."
 
 
Fête des Lumières 2012 place Bellecour
 
Fete-des-Lumieres-2012-Place-Bellecour-photo-Fabrice.jpg
(Photo trouvée sur le site officiel) Un spectacle sportif que je n'ai pas essayé !
 
 
 
 
Rue de la République : Roman-Tyca 
 
"Une immense arche, procurant un impressionnant effet de perspective, marque l’entrée de la galerie comme une porte, accès vers la Fête.

D’inspiration et gothique, les entrelacements et les rosaces brilleront de mille feux pour le plaisir des grands et des petits."

 

Fête des Lumières 2012 rue de la République 
Fête des Lumières 2012 rue de la République 2
  Comme un palais des Mille et une nuits...
 

 
Place de la République : Le roi des dragons
 
"Evocation du dragon de Saint-Georges, cher à la cité de Lyon, ou incarnation du Dragon d’eau, signe astrologique chinois de l’année 2012 ?

Cette créature de la Nuit déroulera son immense silhouette à travers le bassin.

Vibrant de couleurs sans cesse changeantes et crachant des gerbes de lumière et de fumée, cet insolite dragon se sent-il vraiment à l’étroit ou souhaite-il seulement impressionner son auditoire ?"

 

Fête des Lumières 2012 dragon 
Fête des Lumières 2012 Place de la République 2
  Un vrai dragon, qui crache du feu...
 
Et ci-dessous ma vidéo : 
 
   
     
 
 
Rue Edouard Herriot
Fête des Lumières 2012 rue Herriot
 

 

 
 
 
Itinérant : La sarabande des animaux magnifiques 
 
"Le tigre Bengali, la vache Mala, le singe Langur, l’éléphant Hindi, le paon Pavo et le cobra Naja s’unirent à nouveau pour former « La Sarabande des Animaux magnifiques » Composé de six marionnettes géantes, ce bestiaire fabuleux, inspiré de la tradition indienne, paradera dans la ville tout au long de la Fête des Lumières. Emmenant le public dans leur voyage imaginaire, les animaux illuminés, vêtus de couleurs chatoyantes et suivis de leurs sujets, traverseront la nuit comme une rêverie.
Lorsqu’ ils feront halte quelques instants au cours de leur promenade nocturne, de mystérieux théâtres d’ombres s’animeront alors, achevant de subjuguer le public."
 
Fête des Lumières 2012 quais de Saône animaux
 
Fête des Lumières 2012 quais de Saône animaux 3
 
Fête des Lumières 2012 quais de Saône animaux 4
 
Fête des Lumières 2012 quais de Saône animaux 2
  Pour mettre des étoiles dans les yeux des enfants...
 
 
Et ci-dessous en vidéo
 
 
  
 
 
   

 

 
 
Cathédrale St Jean : Les Chrysalides de Saint-Jean 
 
"La cathédrale est en proie à d’étranges convulsions visuelles qui viennent la bousculer, l’écorcher, la remodeler et la réinventer sans cesse.
Dans cette succession d’apparitions, comment démêler réalité et visions hallucinatoires ? Les statues et les gargouilles qui prennent vie, ou les gravures moyenâgeuses qui viennent redessiner la façade alors qu’elles étaient gardées depuis des siècles à l’abri des regards dans le Trésor de la Manécanterie ? Un mystérieux coffret en ivoire qui surgit soudain en pleine lumière ou les rosaces colorées des vitraux ? Le tissu des tentures qui semblent envelopper l’édifice ou les immuables statues de pierre ?

Avec ces « Chrysalides visuelles », la cathédrale livre presque tous ses secrets."

  
Fête des Lumières 2012 St Jean 1
 
Fête des Lumières 2012 St Jean 3
 
Fête des Lumières 2012 St Jean 4
 
Fête des Lumières 2012 St Jean 5
 
Fete-des-Lumieres-2012-St-Jean-8.jpg
  
Fete-des-Lumieres-2012-St-Jean-9.jpg
 
 
Fete-des-Lumieres-2012-St-Jean-10.jpg
 
 
Fête des Lumières 2012 St Jean 7
 
Ce spectacle, c'était la merveille des merveilles... 10 mn de débauche de lumières et de couleurs sur envolées musicales, avec une succession de destructions/reconstructions de la basilique sous forme de fenêtres ou portes qui s'ouvrent, cloisons qui bougent, drapés qui tombent, roues qui tournent... avec un bouquet final qui se clot sur un embrasement : grandiose !
 
 
Ci-dessous le spectacle en entier : je sais, ça bouge, mais j'étais en équilibre sur le rebord d'une fontaine avec le bras en l'air pendant 10 mn ! 
 
 
 
 
   Sinon, vous pouvez voir un extrait qui bouge moins dans l'article suivant ...
 

 

 

 

 
 
Quais de Saône : Et si ?
 
"Et si les quais de Saône devenaient une exposition de peinture ? Et si celle-ci figurait des poissons ? Et si ceux-ci venaient de nos ancêtres ? Et si ces tableaux se transformaient en grottes rupestres à ciel ouvert ? Et si le ciel se remplissait d’étoiles

 

Se succédant comme autant de probabilités, d’immenses dessins colorés, inspirés notamment des œuvres de Joan Miro, Picasso ou encore Mondrian, défileront dans le décor majestueux composé par la basilique de Fourvière, le chevet de la cathédrale Saint-Jean et la façade du Palais de Justice."

 
Fête des Lumières 2012 quais de Saône 2
 
Fete-des-Lumieres-2012-quais-de-Saone-Et-si.jpg
 
     
Fête des Lumières 2012 quais de Saône 3
 
Fête des Lumières 2012 quais de Saône 4
La basilique de Fourvière éclairée comme les bâtiments bordant les quais... un foisonnement de couleurs autour des tableaux de peintres contemporains, très beau !
 

 
Théâtre des Célestins : Lumières archipicturales
 
"Attention, peinture fraîche ! 

La façade du théâtre devient une toile sur laquelle naissent des tableaux éphémères, s’enchaînant tel un « marabout et bout de ficelle » pictural.

Les gestes concentrés du peintre donnent progressivement forme à la matière et aux couleurs, posant et étalant la peinture, frottant la brosse contre la toile, raclant sa spatule,… lorsque soudain, le spectateur est entraîné dans une nouvelle dimension : mais qui sont ces lilliputiens qui s’attaquent de toutes parts au théâtre ?"

 
Fête des Lumières 2012 théâtre des Célestins 5
 
Fête des Lumières 2012 théâtre des Célestins 3
 
Fête des Lumières 2012 théâtre des Célestins 2
  Fête des Lumières 2012 théâtre des Célestins
Original, moderne, inventif... tous les styles de peinture sont représentés : cela commence par des peintres en bâtiment et se poursuit avec divers styles d'arts plastiques... super !
 
                                                       Une vidéo dans l'article suivant 
 
 
 
 
Place Louis Pradel : Light In 
 
"Comme un jour d’été, la place semble parsemée de multiples bouquets tendant leurs courbes gracieuses vers le ciel.

Mais à la tombée de la nuit, ces fleurs blanches aux formes épurées deviennent autant d’abat-jours, dominant l’espace du haut de leurs longues tiges. Parés de mille couleurs, ils orchestrent une symphonie de lumière aux rythmes changeants.
De part et d’autre de la place, des « Asteras », objets lumineux de douze mètres de haut, marquent les deux entrées de l’installation."
   

 
Fête des Lumières 2012 Place Louis Pradel 3
 
Fete-des-Lumieres-2012-Place-Louis-Pradel-2-copie-1.jpg
 Fête des Lumières 2012 Place Louis Pradel
  ça ferait joli dans mon salon...
 
 
Pas eu le temps de voir le spectacle de la Place des Terreaux et l'Hôtel de Ville... sniff !!!
 
Et bien si... j'y suis revenue 2 jours après ! Trop bien !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 23:50

 

 

Agadir Pastèque   

    

Comptoir portugais en 1505 puis hollandais en 1746, Agadir connaît une longue période de prospérité sous les règnes des dynasties saadiennes et alaouites avant de décliner à cause de la prééminence accordée par les sultans au port d'Essaouira.

Elle connait un nouvel essor en 1920, sous le protectorat français, avec l’aménagement d’un port et la construction du quartier Talborjt situé sur le plateau au pied de la colline puis, 2 ans après, du quartier de Yahchech, bâti le long de la faille géologique de l’oued Tildi.

Aux alentours de 1930, Agadir est une étape importante de l’Aéropostale où Saint-Exupéry et Mermoz font escale.

Après 1950 et l'ouverture du nouveau port de commerce, la ville, très dynamique, se développe avec la pêche, les conserveries, l'agriculture et l'exploitation minière.

 

Mais le 29 février 1960, Agadir, qui compte alors plus de 40 000 habitants, est ravagée par un tremblement de terre de magnitude 5,7 sur l’échelle de Richter, qui fait plus de 15 000 morts. Tous ses quartiers sont détruits, seules subsistent les ruines de la Kasbah, en haut de la colline. 

 

Agadir

 

Aujourd’hui, Agadir est un grand port sardinier (50 000 personnes vivent des produits de la pêche) et possède une plage célèbre s’étirant sur plus de 10 km avec une très belle promenade de front de mer…

La ville moderne a été reconstruite 2 km plus au sud et compte près de 800 000 habitants. Grâce à un climat doux toute l’année (340 jours de soleil par an...), c’est une station balnéaire très touristique, qui attire de nombreux européens.

 

  

  

BORD DE MER ET MARINA

  

Agadir rochers 

Sur la colline, les inscriptions : Allah, ma patrie, mon roi 

 

Agadir rochers 2

La marée basse découvre les rochers.

 

Agadir Marina 1

Le port de plaisance de la Marina 

 

Agadir Marina 2

Un yacht marocain...

  

Agadir Solde rafraîchissant

ça tombe bien, il fait très chaud !

 

Agadir plage coucher de soleil

Fin de journée sur la plage...

 

Agadir coucher de soleil 2

Coucher de soleil vu de la promenade de bord de mer

 

 

 

LE PORT ET LA KASBAH

 

Agadir port 1

On passe la douane militaire pour entrer en taxi dans le port...

 

Agadir port + kasba

Les grands sardiniers côtoient les petites barques des pêcheurs.

 

Agadir sardiniers

Au matin, c'est le retour de la pêche nocturne...

 

Agadir sardines

... qui a été bonne ! (les sardines pullulent même en bord de plage...)

 

Agadir chantier naval

Le chantier naval

 

Agadir chantier naval 2

Toutes les parties des bateaux se construisent sur place.

 

Agadir faille et port

Sur le flanc de la colline de l'ancienne Kasbah, le site des anciens quartiers détruits par le tremblement de terre : on aperçoit la faille qui s'est ouverte pour tout engloutir...

Au loin, le port et ses conserveries.

 

 

Agadir Panorama Baie

Vue sur la baie d'Agadir du haut de la colline : l'été, les fortes chaleurs créent une brûme persistante qui stagne sur le front de mer.

 

Agadir Panorama port

Vue sur le port

 

Agadir Panorama Atlas

Vue sur les contreforts de la chaîne de l'Atlas.

 

 

 

EN VILLE

 

Agadir Mosquée

La mosquée Mohammed V

 

Agadir Mosquée détail

Détail de l'entrée

 

 Agadir village des artisans 1

Le Village des Artisans

 

Agadir village des artisans 2

De l'artisanat de grande qualité : un ravissement pour les yeux mais pas pour les porte-monnaie... 

 

Agadir bougies

Les bougies décorées et parfumées sont une des spécialités de l'artisanat marocain.

  

Agadir Hassan thé

Hassan maîtrise parfaitement le cérémonial du thé à la menthe.

 

Agadir Sirocco

Une autre spécialité : le vent du désert apporte avec lui un nuage de terre rouge... et les températures grimpent de 10°C en quelques minutes ! (Ce qui nous a fait des pointes à 50°...)

 

 

 

IMMOUZER ET LA VALLEE DU PARADIS

 

 Vallée du Paradis

Appelée aussi "route du miel", la balade nous emmène dans les contreforts de l'Atlas entre arganiers, oliviers et palmiers vers les oasis luxuriantes de la région du Souss.

 

Vallée du Paradis noix d'argan

Des coopératives tenues par des femmes préparent et vendent les produits de beauté à base d'huile d'argan, or vert de la région : l'arganier est endémique et ne pousse qu'ici, entre Agadir, Marrakech et Essaouira.

 

Vallée du Paradis ruches

On trouve ici du miel d'eucalyptus et de cactées : délicieux mais très cher ! Ci-dessus, des ruches.

 

Vallée du Paradis 2

Les palmeraies forment des rivières vertes dans les vallées fertiles.

 

Vallée du Paradis Panorama

Nous faisons une petite rando... 10h30 du matin et il ne fait pas froid !

 

Vallée du Paradis 1 

 

 

Immouzer site

Les cascades d'Immouzer sont asséchées : il n'a pas plu depuis 5 mois...

 

Immouzer bassin

Mais les bains sont toujours possibles dans les bassins naturels

 

Immouzer enfants

Cela fait le bonheur des enfants...

 

Les panoramas sont superbes sur le chemin du retour :

 

Vallée du Paradis 3

 

 

Vallee-du-Paradis-7.jpg

 

 

Vallée du paradis ruines 

 

 

Vallée du Paradis 6 

 

 

Vallée du Paradis marocains

 

 

 

Agadir-pasteque-2.jpg

 

 

 

Repost 0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 21:17

 

Blason Tours

 

"De sable, à 3 tours couvertes d'argent ; au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or."

 

 

Classée Ville d'Art et d'Histoire, Tours fut d'abord une étape importante sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle avant de devenir la capitale du royaume de France au 15e et 16e siècle où elle connut un extraordinaire épanouissement artistique et culturel. La collégiale Saint Martin, construite entre le 11e et le 12e siècle, était le plus grand édifice de l'occident médiéval, point d'aboutissement d'un des grands pélerinages de la Chrétienté d'alors : le Tombeau de Saint Martin.

 

Aujourd'hui, le Vieux Tours, dont la restauration a été effectuée dans les années 1970, fait revivre de vieux quartiers, même si de nombreux édifices ont été détruits ou sévèrement endommagés lors de la Révolution française ou de la Seconde Guerre mondiale.

 

Nous n'avons bien sûr pas eu le temps de tout visiter mais voici un petit aperçu de notre promenade...

 

Tours Place Plumereau

La place Plumereau (place "Plume" pour les habitués des terrasses de café...) est bordée de très belles maisons à pans de bois et en pierre datant du 15e siècle.


Tours-Place-Plumereau-2.jpg

 Autrefois appelée le "Carroi aux Chapeaux" (des fleurs y étaient vendues pour décorer les chapeaux), elle a su conserver son aspect authentique. Elle est très fréquentée le soir par les étudiants...

 

 Tours Maison bardeaux

Les rues adjacentes, pavées durant le 15e siècle et aujourd'hui piétonnes pour la plupart, sont également bordées de maisons traditionnelles.


Tours-rue.jpg

 

 

 

Tours Basilique St Martin 2

L'actuelle basilique St Martin (avec, en arrière-plan, la Tour Charlemagne) a été édifiée à la fin du 19e siècle, faisant suite à une première église en bois construite au 5e siècle puis élevée au rang de Collégiale et incendiée au 9e siècle par les Normands...

 

Tours Basilique St Martin

Reconstruite au 11e siècle, elle fut transformée en écuries au 18e siècle après l'écroulement de sa nef, avant d'être partiellement détruite pour créer une rue...

 

Tours plan de la Basilique St Martin

L'édifice actuel, d'inspiration byzantine, n'occupe donc  qu'un petit espace de l'ancienne Collégiale, comme on le voit sur ce plan.

  

Tours Basilique St Martin ext

Au sommet de la coupole, une statue de l'évêque St Martin dont les ossements

reposent dans la basilique (enfin... un morceau de crâne et un os du bras !)

 

Tours Basilique St Martin intérieur

A l'intérieur, mon apn a décidé de faire la grève de la netteté...

c'est la seule photo un peu potable que j'ai réussi à prendre !

 

Tours Basilique Vitrail

Une expo de très beaux vitraux : ici, c'est "le baiser au lépreux de l'évêque

St Martin" à qui on attribuait, entre autres, des pouvoirs de guérisseur.
 

Tours Ecusson St Martin

La Tour Charlemagne porte ce nom car elle serait construite sur le tombeau d'Hildegarde, troisième épouse du roi. C'est un vestige de la Collégiale du Moyen-Age. Elle porte l'effigie de St Martin qui retrace l'événement qui a fait la légende de ce légionnaire/évêque de Tours : âgé alors de 18 ans, il faisait route à cheval quand il rencontra un mendiant, pauvrement vêtu dans le froid hivernal. Dégainant son épée, il tailla en deux sa cape pour en donner la moitié au pauvre... suite à ce geste, le Christ lui serait apparu... alors moi je tiens à dire que je déchire régulièrement mes vêtements et que jamais personne ne m'apparaît !

 

 

Tours-Tour-de-l-Horloge.jpg

La Tour de l'Horloge est le deuxième vestige de la basilique du 13e siècle.

Elle était aussi appelée "Tour du Trésor" car elle renfermait les deniers offets par les pèlerins.

 

Selon la légende, lorsque Saint Martin mourut en novembre 397, sa dépouille fut ramenée à Tours le long du fleuve et, sur son passage, les arbres se mirent à fleurir. Depuis, chaque année à cette période, le temps se radoucit l’espace de quelques jours, c’est ce que l’on appelle “l’été de la Saint Martin”. Et c'est vrai que nous avons bénéficié de températures très agréables en cette fin du mois de novembre ! 

 

 

 

Tours Hotel Goüin

L'Hôtel Goüin, très rare vestige de l’architecture Renaissance, a appartenu à un marchand de soieries au 15esiècle puis aux Goüin, famille de banquiers au 18e siècle. Gravement endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale, sa façade renovée est un chef d'œuvre inspiré de la Renaissance italienne. Il abrite aujourd'hui le musée de la Société archéologique de Touraine.

 

 

Tours Hôtel

Les beaux bâtiments ne manquent pas !


Tours Maisons

 

 

 

Tours Cour St Pierre le Puellier

On trouve même des vestiges gallo-romains (puits, mur d'enceinte, ampithéâtre...)

 

 

Tours statuaire portesTours statue porte n° 2-copie-1

Quant aux décorations des portes, la statuaire est nombreuse et variée... ci-dessus, un roi avec sac et chaussures Prada....

 

 

 

A SUIVRE  : Azay-Le-Rideau / Amboise


 

Repost 0
Published by Saby - dans TOURAINE
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 11:07

 

 

Blason-dAzay-le-Rideau-copie-1.png

 

" Blazon d'azur aux trois aigles d'or "


Le premier château médiéval d'Azay fut construit aux alentours de 1120 par l'un des premiers seigneurs du lieu, Ridel (ou Rideau) d'Azay, chevalier de Philippe Auguste, qui édifia une forteresse défensive censée protéger la route entre Tours et Chinon.

Il fut brûlé par Charles VII en 1418 lorsque le roi, de séjour à Azay sur la route de Chinon, est provoqué par les troupes bourguignonnes qui occupent la place forte.

Le capitaine et 350 soldats sont exécutés, et le village gardera d'ailleurs jusqu'au XVIIIe siècle le nom "d'Azay-le-Brûlé".

Le château actuel fut bâti entre 1518 et 1523 par le maire de Tours et trésorier du roi François Ier, Gilles Berthelot : il s'agit d'un des chefs-d'œuvre de la première Renaissance française.

 

« Un diamant taillé à facettes serti par l’Indre » Balzac

 

Azay Le Rideau façade avant

Vue sur l'avant du château... légèrement à contre-jour !

 

Azay-Le-Rideau-facade-avant-2.jpg

Deux miroirs d'eau permettent aux façades de se refléter, ce qui rajoute à la beauté de ce petit château.

 

Azay Le Rideau barque

Un vrai conte de fée ! 

 

Azay-Le-Rideau façade arrière

 

 

Azay Le rideau parc

Le parc qui lui sert d'écrin est magnifique en automne...

  

Oct 2010 Azay-Le-Rideau Maxime

Le châtelain devant sa propriété...  

 

Azay Le Rideau façade arrière

La façade arrière  

 

Azay-Le-Rideau le Village

Le village d'Azay le Rideau et l'Eglise St Symphorien.  

 

 

 

 

 

Blason Amboise

 

« Palé d'or et de gueules de six pièces, au chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or »

 

 

Amboise-2.jpg

Célèbre pour son château qui domine la Loire, Amboise recèle également des vestiges de l'âge du bronze final. Pour certains historiens, Amboise pourrait avoir été le centre religieux et commercial initial de la tribu des Turones. Le plateau des Châtelliers, sur le bord duquel est bâti le château d'Amboise, recèle un des plus importants site néolithique chasséen des Pays de Loire.

 

Amboise-chateau.jpg 

Le château fut une résidence royale au 15e siècle : Charles VII en fit un véritable palais et Charles VIII y invita de nombreux artistes italiens afin de le transformer à la mode de la Renaissance.

 

 

Amboise pano 1

François Ier délaissera ensuite Amboise pour Fontainebleau mais invitera Léonard de Vinci à séjourner dans la demeure du Clos Lucé : un souterrain reliant les deux sites fut d'ailleurs percé à l'occasion !

 

 

Amboise pano

 

 

À partir d'Henri III, les séjours royaux se firent plus rares, pour devenir quasi inexistants. Peu à peu, le château se transforme en prison de luxe pour les grands personnages de l'Etat ! Louis XIV y enfermera Nicolas Fouquet et le duc de Lauzun...

 

 

Amboise-plan.png

Plan du château au 15e siècle

 

Amboise-vue-sur-Loire2.jpg

Vue sur la Loire sublimée par la lumière du soleil du soir... 

  

Amboise chapelle St Hubert

Regardez-bien : le clocher de la chapelle St Hubert présente une drôle de paire de cornes...

Besoin d'un zoom ?

Amboise-clocher-Chapelle-St-Hubert.jpg

 

 

Amboise Tour de l'Horloge

La tour de l'Horloge, qui se situe au milieu de la rue piétonne, faisait partie des remparts de la ville médiévale.

 

Amboise-place-2.jpg

Maisons à colombages sur la place du château

 

 

 

Clos Lucet

 

 

Né le 15 avril 1452 près de Vinci en Italie, Léonard de Vinci est accueilli à Amboise en 1516 par son ami et mécène François 1er. Il s'installe au Château du Clos Lucé où il vécut les trois dernières années de sa vie, travaillant à ses mille passions.


   

Amboise Maison de Léonard de Vinci

Le Clos Lucé est aujourd'hui un musée qui a pour vocation de permettre au public d’appréhender l’univers quotidien et créatif de Léonard de Vinci.

 

Amboise Clos Lucé château

La très intéressante visite permet en effet d’y découvrir 40 de ses fabuleuses inventions (réalisées par IBM d’après des dessins originaux illustrant les thèmes du génie militaire, de l'hydraulique, de l'aéronautique et des mécanismes).

 

Amboise Clos Lucé Chambre Léonard 

La chambre de Léonard.

   

Amboise Clos Lucé engin de levage

Dans le Parc, 18 machines géantes, 40 toiles translucides et 8 points sonores permettent de comprendre Léonard peintre, ingénieur, architecte, botaniste...  inventeur de génie, quoi !

 

 Amboise Clos Lucé engin 2

Bon là c'est vraisemblablement un engin hydraulique mais ne me demandez pas son utilité ! (une rampe de skate ?)

  

Amboise Clos Lucé parc 3   

Les couleurs automnales magnifient ici aussi les alentours du château...

 

Amboise Clos Lucé parc

  

  

Amboise Clos Lucé parc 2

 ... il ne nous reste plus qu'à  revenir en Touraine au printemps pour voir les parcs et les jardins fleuris ! 

 

 

 

  rose.gif

 

 

 

 

Repost 0
Published by Saby - dans TOURAINE
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 09:43

 

La fête des Lumières à Lyon

 

 A défaut de reportage sur le Pérou (sniff), j'en profite pour mettre à jour ce blog en publiant les articles pour lesquels la préparation du voyage de l'été prochain m'a fait prendre beaucoup de retard...

Donc, voilà ci-dessous :

 

Programme Fête des Lumières 2010

 

 

D'aucuns se sont montrés un peu déçus de cette édition 2010, bien moins spectaculaire que les précédentes... En fait, les organisateurs ont voulu désengorger la Presqu'ïle en étalant les spectacles sur plusieurs quartiers, aussi le Centre-Ville était moins bien mis en valeur, notamment la Place-des-Terreaux qui est en règle générale un moment fort de la manifestation mais se révèle très problématique en terme de sécurité... Peine perdue, quand on voit la foule compacte qui se pressait encore sur la Presqu'île en ce samedi 10 décembre !

Toutefois, il existe dans ce monde 2 Marseillaises de ma connaissance qui se sont extasiées toute la soirée !

Peut-être les Lyonnais commencent-ils à être un peu blazés... en tous cas, même si les illuminations du secteur "Terreaux/Hôtel de Ville" étaient effectivement bien décevantes, même si celles de l'Eglise St Nizier avaient un air de déjà-vu et que celles des pentes de Fourvière brillaient... par leur absence (!), j'ai pour ma part tout particulièrement apprécié les spectacles du Théâtre des Célestins et du Mur d'eau que j'ai trouvés poétiques et innovants...

A vous maintenant de vous faire votre propre opinion !

 

 

Bellecour Grande Roue

Sur la Place Bellecour, la grande-roue sert une nouvelle fois d'écran géant, pour des images prônant la défense de l'environnement... bien moins intéressant que l'an dernier avec la projection des tableaux du Musée des Beaux Arts !

 

 

Le soleil a rendez-vous avec la lune 

Lyon St Jean Lune

 

  

Fourvière 2

La cathédrale St Jean étant en réfection, point de spectacle de lumière sur sa façade... dommage, c'est toujours une très belle mise en valeur de l'édifice...

 

Horloge astronomique St JeanNous en profitons quand même pour aller admirer à l'intérieur son horloge astronomique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 

Courant de lumière

 

Quais de Saône et Fourvière

 

 

Quais de Saône passerelle

ça clignote, ça se déplace... une guirlande lumineuse, quoi !

 

 

Bon, Lyon, c'est de toutes façons toujours très beau la nuit... 

Fourvière 1

  ...même sans Fête des Lumières !

 

Fontaine Hotel de Ville

Fontaine de l'Hôtel de Ville

 

Hôtel de Ville

Cour de l'Hôtel de Ville 

 

Opéra de Lyon

L'opéra de Lyon

  

Rue de la République

Rue de la République

 

Quai du Rhône

Quais du Rhône

 

Monument Air 

Eglise St Nizier 1

L'Eglise St Nizier a pour particularité d'avoir 2 clochers différents

 

Eglise St Nizier 2

 

 

Eglise St Nizier détail 

 

 L'odyssée des Luminions

 

Luminion Hotel de Ville 2bLuminion Hotel de Ville bOuais... bof....  

 

 

Les sources de la Lumières 

 Fontaine Jacobins

Toujours très belle, cette fontaine, habillée de jeux de lumière... 

 

Fontaine Jacobins 2

...qui changent, en plus...

 

Fontaine Jacobins détail

avec une pointe d'humour ! 

 

Perspectives lyriques

 

Théâtre Célestin 3 

Le spectacle plébicité par toute mon équipe... réussi tant par sa symbolique (un hommage au théâtre lyrique) que par son côté comique et interactif.

 

Théâtre Célestin 1

 

 

Théâtre Célestin 2

Avec en prime, 2 animations différentes...

 

Théâtre des Célestin détail

Un théâtre qui dévore ses spectateurs... on ne regardera plus le Théâtre des Célestins

de la même façon après ça ! 

 

   Un air du large 

Et enfin le plus beau, le plus émouvant et original... (même si on ne pouvait le voir qu'avec un angle de vue bien précis, ce qui n'était pas évident à comprendre de prime abord)

 

Mur d'eau place république

Des images holographiques projetées sur un mur d'eau

  

Mur d'eau place république sirène

Une sirène qui s'éveillle...

 

Mur d'eau place république horloge

Une horloge qui déforme le temps...

 

Mur d'eau place république Pierrot

Un Pierrot avec de faux-airs de Michael Jackson...

 

Mur d'eau place république Neptune

...ça finit sur un beau Neptune plutôt impressionnant !

 

 

Retour sur la place Bellecour pour la fin de notre circuit ...

 

Bellecour-Grande-Roue-2.jpg

   

 

Et en exclusivité, la photo de mon couvre-chef de la soirée... très

 utile pour que mon équipe marseillaise me repère dans la foule !

 

       chapeau fourmi

        J'ai passé la soirée à me faire traiter de fourmi !

 

 

Bonne nuit 

 

 

Remarque : pour des infos sur l'origine de la Fête des Lumières, voir mon article 2009.

 

 

Repost 0
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 07:00

 

                                                             calendrier maya

A peine revenus du Kenya et nous avons prévu de partir le 10 avril avec Vacances Transat via Carrefour Voyages pour un périple de 12 jours de Mexico à Cancun, circuit classique de visite des sites archéologiques et des villes coloniales.
Mais nous hésitons encore face à l'éventualité d'annuler le voyage...
En effet, nous venons d'apprendre que notre vol de départ à Lyon a dû être avancé... de 9h30 à 7h15 ! (sûrement du surbooking... bien que l'agence Carrefour nous ait dit d'abord que l'avion avait été annulé ! Un vol régulier Lyon/Paris ! Ils nous prennent pour qui ?!!)
Sachant qu'il faut être à l'aéroport 2h avant et qu'on n'habite pas à côté... sglurp ! Et qu'on va passer 8h à Paris Charles de Gaulle... On aura besoin des 12h de vol entre Paris et Mexico pour récupérer un peu ! (toutefois, on ne se fait pas vraiment d'illusion car on a l'habitude : entre les apéros, les collations, les repas et les rafraîchissements... dur dur de faire des siestes longues dans un avion !)
Plus grave : à cause, soi-disant, de "heurts"dans le secteur, l'excursion à Agua Azul, l'une des 7 merveilles naturelles du monde est annulée !!!! A la place on nous emmènerait voir les cascades de Misol-Hà... pas très éloignées du secteur dangereux, soit dit en passant...

Inutile de vous dire qu'on est très déçus... alors le programme ci-dessous est pour l'instant donné... avec des réserves !


MEXIQUE-.jpg


Voici donc le détail de notre circuit

 Jour 1 : France / Mexico

 Jour 2 : Mexico

Découverte du musée national d'anthropologie. Continuation vers les jardins flottants de Xochimilco. Repas typique au cours d'une promenade à bord d'une barque fleurie. Découverte du centre ville historique : le Zocalo, la cathédrale et les costumes chamarrés des musiciens mariachis de la place Garibaldi.

 
Jour 3 : Mexico / Teotihuacan / Puebla

Départ pour la Basilique de la Guadalupe, le plus grand lieu de pèlerinage d'Amérique latine. Visite du site de Teotihuacan abritant les célèbres pyramides du Soleil et de la Lune. Visite d'une taillerie d'obsidienne, un verre volcanique au noir intense. Dégustation de tequila et de pulque. Route pour Puebla, au pied du volcan Popocatepetl. Visite de la chapelle du rosaire pour admirer l'incroyable richesse de sa décoration à l'or fin. Promenade pour admirer les façades coloniales et les colonnades du Zocalo.                               

 Jour 4 : Puebla / Oaxaca

Départ pour Oaxaca à travers la chaîne montagneuse de la Sierra Madre orientale. Incroyables cactus candélabres en route. Après-midi consacrée à la découverte de la superbe ville coloniale d'Oaxaca.                                                        

 


Jour 5 : Oaxaca / Tuxtla Gutierrez / San Cristobal de las Casas (vol)

Visite du prestigieux site Zapotèque de Monte Alban offrant une vue spectaculaire sur toute la vallée de Oaxaca. Transfert à l'aéroport et envol pour Tuxtla Gutierrez. Superbe route de montagne vers le village indien de San Juan Chamula et son église unique. 

 

 
 Jour 6 : San Cristobal de las Casas

Découverte matinale du marché indien très coloré et visite de la cathédrale. Départ pour une promenade à vive allure en barque à moteur dans le canyon du Sumidero.
 


 Jour 7 : San Cristobal de las Casas / Agua Azul / Palenque

Départ pour les cascades d'Agua Azul.(SNIFF ! OUIN !!!) Déjeuner de poisson grillé au pied des cascades. Selon le temps, baignade dans l'un des nombreux bassins naturels. Continuation pour Palenque.

 


Jour 8 : Palenque / Campeche

Visite du site archéologique de Palenque niché au cœur de la jungle. Départ pour la visite de Campeche, ville coloniale déclarée Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco.

 


Jour 9 : Campeche / Uxmal / Mérida

Visite de la zone archéologique d'Uxmal. Déjeuner dans un village maya avec dégustation de la spécialité locale : le poulet "pibil". Route pour Mérida, surnommée 'La Blanche' pour la couleur de ses édifices coloniaux.

 


Jour 10 : Mérida / Chichen Itza / Cancun

Départ pour Chichen Itza et visite de la plus célèbre zone archéologique maya. Visite du Castillo, de l'observatoire, du temple des guerriers et du cenote sacré. Continuation pour Cancun. Temps libre pour profiter de la plage. 


Jour 11 et 12 : Cancun / France
Dodo !
 
                                                                chili pepper
       
              


Repost 0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 18:06

 

                                                            

                                                           Chihuahua mexican 

   

Afin de pouvoir éventuellement nous contacter si mon portable ne fonctionnait pas, voici la liste de nos hôtels :

 

SAMEDI 10 et DIMANCHE 11 AVRIL

  

MEXICO                      HOTEL ESTORIL ***

                                      Tel/Fax : (52) 555 521 9462

 

 

LUNDI 12 AVRIL

  

PUEBLA                       HOTEL COLONIAL ***

                                      Tel : (52) 222 246 4612 / Fax : 222 246 0818

 

 

MARDI 13 AVRIL

 

OAXACA                     HOTEL MISION DE LOS ANGELES ***

                                      Tel : (52) 9 515 1500 / Fax : 9 515 1680

 

 

MERCREDI 14 et JEUDI 15 AVRIL

  

SAN CRISTOBAL       HOTEL MANSION DEL VALLE ***

DE LAS CASAS           Tel : (52) 967 678 2582

 

 

VENDREDI 16 AVRIL

  

PALENQUE                 HOTEL NUTUTUN ****

                                      Tel : (52) 916 345 0633 / Fax : 345 0620

 

 

SAMEDI 17 AVRIL

 

CAMPECHE               HOTEL   BALUARTES ****

                                     Tel : (52) 981 816 3911

 

 

DIMANCHE 18 AVRIL

 

MERIDA                     HOTEL GRAN REAL YUCATAN ***1/2

                                    Tel : (52) 999 928 6081

 

 

LUNDI 19 AVRIL

CANCUN                  HOTEL OASIS ***

                                   Tel : (52) 998 883 0800

 

 

Tour Opérateur français :  VACANCES TRANSAT

                                        Tel à Cancun : (55) 984 745 0217

Tour Opérateur mexicain : ARRIBA TOURS

                                        Tel à Mexico : (00 52) 55 57 05 58 48

 

 

Nous prenons l'avion mardi 20 pour une arrivée en France le mercredi 21.

 

 

                              policeman 01                                          voleur           

           

 

Cambrioleurs, passez votre chemin : nous avons une alarme et les voisins surveillent ! (et en plus, on n'a aucun objet de valeur... on dépense tout en voyages !)

 

 

                                 

Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 04:08

 

                                               Aie-aie-aie.JPG  

 

Bon... après un lever ronchon à 4h du matin (je vous rappelle que nous avons appris il y a quelques semaines que notre vol de pré-acheminement Lyon/Paris était avancé à 7h30 car il n'y avait plus de places sur le vol de 9h30...), nous voilà à 6h dans l'aérogare St Exupéry où une charmante Hôtesse d'accueil nous propose aimablement de... partir avec le vol suivant !!!! Je lui ai demandé si c'était un gag et j'ai cherché partout la caméra cachée !

Alors, non seulement c'était sérieux, mais elle nous proposait en plus une compensation financière de 100 euros chacun, à valoir sur un vol Air France d'ici 1 an... on n'a pas dit non !

Tout ça pour partir quand même sur le vol de 7h30 (mais on a gardé la compensation...) et bénéficier donc des 8h d'attente à Paris (l'aéroport de Roissy a beau être très grand, on a quand même marché très très lentement pour passer du terminal E au terminal F...) puis des 11h30 de vol... Bref, heureusement que nous sommes arrivés à Mexico en début de soirée pour enchaîner par une bonne nuit de sommeil !

 

Bon, d'accord, nous avions pris un peu d'avance à Roissy...

 

Aéroport Paris

Design et confortable... je veux ça chez moi !

 

 Fresque aéroport Mexico (2)

 Ah ben oui, on ne s'est pas trompé de destination !

 

 

                                                             Chihuahua mexican 

   

Bref, aujourd'hui c'est dimanche et nous allons faire connaissance avec notre groupe de 35... non, pas tous enseignants (y'a aussi des retraités...), notre guide Saul, notre chauffeur Jose Luis et la mégapole de Mexico (23 millions d'habitants c'est à dire 1/4 de la population totale du Mexique) qui, contrairement à sa réputation, étincelle sous un franc soleil, sans brûme de pollution, grâce au vent qui a sévi les jours précédents (et qui a eu la bonne idée de se calmer à notre arrivée.) 

En effet, Mexico est la ville la plus polluée du monde du fait de sa situation géographique (située à une altitude de 2240m et entourée de montagnes.) Le gouvernement essaie actuellement de diminuer le taux de pollution en prenant des mesures strictes concernant le réglage des véhicules et la mise en place de circulation alternée.  Bus Mariachis (2)

 

 

 

 

 

 

A peine sortis de l'hôtel et Norbert doit déjà affronter une des 3 fascinations/répulsions de sa vie (avec les nains de jardin et les boules en verre contenant de la fausse neige) : les Mariachis ! Sûrement un traumatisme de son enfance lié à des westerns comme Fort Alamo où ce pauvre John Wayne doit supporter pendant tout le film les tierces entêtantes des trompettes des méchants mexicains qui veulent le trucider....

 

 

  

 

 

 

Nous commençons la visite en empruntant le Paseo de la Reforma, sorte de Champs Elysées mexicains, promenade bordée de gratte-ciel et fermée le dimanche à la circulation afin de profiter aux joggeurs, cyclistes et autres bipèdes à roulettes. Les 12 kms du Paseo sont ponctués de Glorietas, carrefours décorés de statues et de monuments à la gloire des héros du passé dont le plus célèbre est la colonne de l'Indépendance.

 

Mexico Paseo de la Reforma (2)

Au fond la statue de Cuauhtémoc, dernier empereur aztèque.

 

 Mexico Place du Monument de l'Indépendance

 

 

Mexico Colonne de l'indépendance

Cette déesse de la victoire, réalisée par Antonío Rivas, a été offerte à l’occasion du 100e anniversaire de l’indépendance mexicaine (1910) pour honorer les héros de la lutte contre la domination espagnole.


 

Mexico Détail Monument de l'Independance (2)

Elle s’élève à 36m de hauteur et est entourée par des statues de Miguel Hidalgo, Guerrero et Morelos.
Curieusement, alors que les monuments alentours s’enfoncent à cause du sol marécageux, la statue gagne en hauteur et il est nécessaire d’ajouter une marche chaque année (mais comme vous le verrez, le Mexique n'est pas à un miracle près...)


 

Mexico Ange de l'Indépendance (2)

Le sculpteur aurait reproduit le visage de sa fille, suicidée à la suite d'une sombre histoire d'amour...


 

Mexico Arbres violets

Tout autour de la place, on peut admirer les magnifiques jacarandas en fleurs.

   

                                                            pierre du soleil 

   

Nous nous rendons ce matin vers le parc de la Colline des Sauterelles (Chapultepec) à l'ouest du quartier de la Réforme, où se trouve le Musée National d'Anthropologie que les Tours Opérateurs ont la bonne idée de faire visiter avant de nous emmener sur les sites archéologiques, ce qui nous permettra par la suite une meilleure compréhension de ces civilisations pré-hispaniques que nous connaissons si mal (en France, les cours d'histoire nous rendent incollables sur les mythologies romaines et grecques... mais pour ce qui est des Toltèques et des Mayas... en ce qui me concerne, à ce stade du voyage, c'est un peu nébuleux ! Bon, histoire de ne pas trop paraître ridicule aux yeux des personnes cultivées, je tiens quand même à préciser que j'avais quelques connaissances en ce qui concerne Maya l'abeille... mais il paraît que ça n'a rien à voir !)

 

Mexico Gratte Ciel (2)

Là aussi, des gratte-ciel très nord-américains...


 

Mexico Gratte Ciel 2 (2)

  

 

Nous commençons par traverser le parc au milieu d'une foule de Mexicains en bleu et en sueur... 

 

Mexico Marathon

C'est en effet la fin d'un marathon qui a réuni tous les âges et toutes les personnalités.


 

Nous y retrouvons en effet :  Mexico Indienne Marathon (2) 

 Mexico Dr House (2) Mexico Queen

                      Geronimo                                 Docteur House                       La reine Elisabeth

 

Mexico Marathoniennes (2)

                                                        Vraiment tous les âges !

 

 

                   ARTICLE SUIVANT : LE MUSEE NATIONAL D'ANTHROPOLOGIE

 

 

Repost 0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 21:11

 

Cliquer ici pour avoir des repères historiques sur les civilations pré-hispaniques.

 

 

                                                                    mnah 

 

 

                                                   Mexico-Sigle-Musee-copie-1.jpg

 

 

 

L'écusson qui orne l'entrée du Musée reproduit le symbole de la ville de Mexico : les Mexicas ou Aztèques, arrivés tardivement dans la vallée au début du 14e siècle, attendaient le signe annoncé (un aigle posé sur un cactus et mangeant un serpent) pour choisir le lieu où fonder leur ville. Manque de bol, le signe est apparu sur une île au milieu d'un grand lac et c'est pourquoi Mexico a été construite sur des marécages plus ou moins asséchés qui provoquent aujourd'hui l'enfoncement progressif de la ville et l'affaissement spectaculaire des plus hauts bâtiments. Bon, les archéologues pensent que le choix de l'endroit a surtout été déterminé par le fait que c'était le seul coin de la région où il restait de la place... pff, sont terre à terre ces archéologues !

 

 

Saul (2) C'est ce que nous explique sur le parvis, en plein cagna, notre guide Saul (prononcer "sa-oul"), très cultivé et super organisé, mais par ailleurs prototype parfait de l'hidalgo susceptible et fier comme un bar tabac (bodega tabasco ?), sans vouloir vexer un gentilhomme espagnol de ma connaissance...(Ola, papa !)

 

 

Mexico Inscriptions Musée

Dans le hall d'entrée, quelques mots d'hommage pour valoriser la richesse culturelle des "admirables" civilisations pré-hispaniques bla-bla, bla-bla... histoire de faire oublier les quelques massacres perpétrés par les conquitadors espagnols qui, en ce sens, n'ont pas fait mieux que les peuplades indigènes, constamment en guerre les unes contre les autres et qui, grâce aux sacrifices, ne s'embarrassaient pas avec le stockage des prisonniers...

 

 

Le bâtiment a été construit en roche volcanique et en marbre par l'architecte Pedro Ramírez Vazquez que Saul nous décrit comme privilégiant le symbolisme sur l'esthétique... en effet, la colonne pluvieuse du centre de la cour, sorte de fontaine-parapluie, présente le plupart des symboles de l'histoire du Mexique:

 

 

Mexico fontaine musée

 

 L'aigle, le jaguar, le soleil et l'épée espagnole

 

 

Mexico-fontaine-musee-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

   

                        L'indien et le conquistador

 

 

 

 

                                                            tezcatlipoca

 

Les Origines 

 

La première salle visitée retrace les flux migratoires préhistoriques et reproduit avec des figurines l'évolution de l'Homme de l'Altiplano Central, de chasseur-cueilleur en agriculteur-artiste-religieux.

 

Mexico-Musee-migrations.jpg

Trois flux migratoires en provenance du continent asiatique.


 

Musée Mexico préhistoire figurines

  Mexico Musée préhistoire figurines 2

Où l'on peut constater que, quelle que soit l'époque, le plus important dans la vie, comme pour moi, c'est manger...


 

Mexico Musée préhistoire figurines 3

Apparition de rituels funéraires


 

Mexico-Musee-peintures-prehistoire.jpg

Reproduction de très belles peintures rupestres de l'époque pré-classique.


 

Mexico-Musee-fresque-prehistoire.jpg

Cette peinture qui décore un de murs de la salle révèle que le cheval existait dans ces contrées à la préhistoire (Ben alors, les ont tous mangés les Chichimèques ????)

 

 

                                                                               xipe

 

L'époque préclassique

 

Mexico-musee-femme-1.jpg

   Mexico-musee-femme-2.jpg

Ces représentations en argile de femmes aux bras atrophiés et aux hanches larges prouvent que la fécondité était à l'honneur et nous rassurent sur notre propre état physique...

 

 

                          Mexico Musée acrobate

Ce vase en forme d'acrobate est la pièce la plus célèbre de la salle consacrée au préclassique, période dominée par les Olmèques.

 

 

 

                                                                                   tlaloc

 

 

 La culture de Teotihuacan

 

Cette cité des environs de Mexico que nous visiterons demain dominait toute la vallée de 200 à 650 après J-C. Outre la reproduction de la façade du temple de Quetzalcoalt, la salle qui est consacrée à cette ville présente une multitude d'objets (masques, pointes et bijoux en obsidienne, figurines...) et statues trouvés sur le site.

 

Mexico Musée carte Mexique

A l'entrée, cette intéressante carte des haut plateaux du Mexique recence tous les sites archéologiques pré-colombiens.

En simplifiant beaucoup, on peut dire que ce qui est à gauche représente les cités olmèques et aztèques alors qu'à droite on trouve plutôt les sites mayas... mais les influences entre peuplades ont été nombreuses... à tel point que les têtes colossales olmèques (ex: au centre de cette carte) avec leurs traits négroïdes, restent encore un grand mystère...

 

 

Mexico Musée Disque solaire Teotihuacan Superbe représentation du disque solaire dont la langue symbolise le couteau du sacrifice ou de Mictlantecuhtli le Dieu des morts ? Les archéologues ne sont pas toujours d'accord...

 

 

Mexico Musée Temple de Quetzalcoatl

Saul s'arrête longuement devant cette reconstitution pour nous donner toutes les infos sur Tlaloc, le Dieu de la pluie et Quetzalcoalt, le Dieu serpent à plumes car, selon ses dires, on ne pourra pas voir l'original demain... Nous en déduisons que le temple est fermé au public et sommes très déçus... Or je ne trouverai nulle part sur le net l'info d'une quelconque interdiction d'accès à cette pyramide.

Déjà pleine de doutes sur le moment, j'espère que cette impossibilité n'est pas dû à un manque de temps sur place à cause de la durée prévue de la visite préalable du magasin d'obsidienne... car dans ce cas, je serais très en colère !!!!!!

Cela dit, la reproduction est très belle car elle restitue les couleurs d'origine... mais ce n'est pas aussi émouvant que la vue d'un original...

Il paraît en plus que les archéologues ont retrouvé 260 squelettes de victimes sacrificielles enterrées non loin... brrr !


 

Mexico Musée Thlaloc

Tlaloc, dieu de la pluie et des tempêtes

On dirait qu'il a la tête à l'envers.. mais non !


 

Mexico Musée Quetzalcoatl

Quetzalcoalt (c'est mon préféré...), dieu de... tout ! (de l'eau, du vent, de la végétation, de l'étoile du matin, de la mort et de la résurrection, inventeur du calendrier... il savait tout faire !)

Quetzalcoatl est un dieu récurrent dans la religion et l'art mésoaméricains pendant près de 2 000 ans jusqu'à la conquête espagnole (même s'il portait plutôt le nom de "Serpent à plumes" avant une époque tardive). Parmi les civilisations qui pratiquaient son culte, on trouve en effet les Olmèques, les Mixtèques, les Aztèques, le peuple Maya et surtout les Toltèques (l'histoire ne dit pas ce qu'il en était des Pastèques, des Meublentèques et des Raymondoménèques) 


En fait c'est l'un des 4 dieux créateurs. Son nom signifie "quetzal-oiseau serpent" dans la langue nahuatl.

 Mexico Musée Déesse eau Chalchiuhtlicue Mexico Musée poupée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici la Chalchiuhtlicue (je sais l'écrire mais pas le dire !)                 Et ça c'est une figurine de

 Déesse de l'eau et de la fertilité, c'est la meuf de Tlaloc                   quelques centimètres, d'une

(preuve que l'amour est aveugle...)                                                  finesse  remarquable...

Cette colossale statue a été trouvé près de la pyramide                   j'adore !

de la lune.  

 

 

 Mexico Musée Brasero 2          Mexico Musée Brasero 1 Braseros pour faire brûler l'encens

 

 

 

                                                                                  pierre du soleil

 

 

 La salle Mexica : les Aztèques à Tenochtitlan 

 

Mexico Musée salle Mexica

 

Comment vous expliquer simplement ?

En fait, si les Gaulois ne craignaient qu'une chose, c'est que le ciel leur tombe sur la tête, les Aztèques eux, c'était le soleil leur obsession ! Faut dire que, déjà à cette époque, ils le voyaient disparaître tous les soirs à l'horizon, aussi de là à penser qu'il pouvait disparaître à jamais... Alors pour qu'il revienne, la seule chose à faire (comme pour moi), c'est de lui faire de bons petits plats ! Et que je t'ouvre les torses avec un couteau d'obsidienne, et que je t'arrache le coeur, et que je recueille le sang, et que je te coupe la tête... de quoi bien nourrir son dieu (car c'est bien connu : c'est par le ventre qu'on tient les dieux...)

D'aucuns ont pu penser que les Aztèques n'avaient pas de coeur... en fait, ils en avaient plein ! Même qu'ils construisaient de belles pierres de sacrifice exprès pour les stocker et recueillir le sang... on ne peut pas vraiment leur en vouloir : ça a marché, le soleil est toujours là 7 siècles après !

 

Mexico Musée Ocelotl-Cuauhxicalli

Cette pierre de sacrifice zoomorphe a pour nom (désolée, là il faut que je fasse du copie/collé).... euh... Ocelotl-Cuauhxicalli. Cela signifie le "récipient-aigle-jaguar".


 

Mexico Musée intérieur Ocelotl-Cuauhxicalli

En voici (au niveau du dos) l'espace de stockage des denrées divines appelé "Vase de l'aigle" (car il y a des formes de plumes creusées sur le pourtour)

En y déposant les coeurs, on les offrait donc à la fois au Soleil (aigle) et à la Terre (jaguar).


 

Mexico Musée Dessus Monument de Tizoc

En voici une autre énOOOrme, appelée "Monument de Tizoc".

C'est un monolithe cylindrique d'un diamètre de 2m65 et d'une hauteur de 93cm.

Sa surface supérieure est ornée d'une soleil à 8 rayons : la rigole creusée dans la couronne solaire servait à l'écoulement du sang jusqu'à une des gueules de Tlaltecuhtli (dieu de la Terre), scupltée sur le côté.


 

Mexico Musée Monument de Tisoc

Le manteau est orné de reliefs figurant le roi Tizoc (qui régna au XVe siècle) tenant d'autres chefs captifs par les cheveux... (ouh ! la torture !)

Le monolithe a été mis au jour lors de la réparation du Zocalo (place principale) de Mexico en 1790 et il échappa de peu à la destruction au moment de sa découverte : on voulait en faire des pavés !


 

Mexico Musée Détail Monument de Tizoc

Un détail des bas-reliefs de la pierre où l'on voit bien Tizoc détruire férocement le brushing de son adversaire.

                        

                                                          Embleme.gif 

 

 

 

Donc les Aztèques, tribu errante arrivée dans la vallée au début du XIVe siècle, soit parce qu'ils manquaient de place, soit parce qu'ils ont été abusés par un aigle sur un cactus, ont fondé la capitale de leur empire sur un petit îlot situé à l'ouest du lac Texcoco, au pied des volcans Popocatépetl et Itzaccihuatl.

Ils asséchèrent les marécages et construisirent des jardins flottants pour agrandir la ville qui était reliée au rivage du lac par 3 chaussées surélevées. Avec son système ingénieux de canaux, digues, radaux flottants et tout-à-l'égout, Tenochtitlan, ville la plus grande du monde avec ses 500 000 habitants, provoqua l'admiration des conquistadors espagnols qui, donc, s'empressèrent de la faire raser.

 

Mexico Musée Carte Tenochtitlan

La cité lacustre de Tenochtitlan. 

 

En effet, celle que l'on a appelé "la Babylone du monde précolombien " a été détruite sur l'ordre de Cortez pour rebâtir la première métropole du Nouveau Monde... La place principale de Mexico a été construite sur le site du Temple Mayor, c'est la raison pour laquelle beaucoup de vestiges ont été trouvés pendant la construction ou la restautation des bâtiments qui l'entourent.


 

Mexico Musée Temple Mayor

Dans la salle Mexica, une maquette reconstitue les bâtiments de l'enceinte sacrée située au cœur de la ville. Elle abritait les temples de Quetzalcoatl, de Huitzilopochtli (dieu du soleil et de la guerre) et de Tlaloc (dieu de la pluie). L’ensemble de la cité était dominé par le Templo Mayor, double pyramide rendant hommage à Huitzilopochtli et Tlaloc. C’est au sommet de ses marches qu’avaient lieu les sacrifices humains, destinés à apaiser le dieu solaire et belliqueux.


 

                              Mexico Musée Statue Prêtre

Voici la statue d'un prêtre du Dieu de la Mort qui ornait l'entrée du Temple Mayor.

Le panneau d'infos tient à nous préciser que "l'ornement sur le maxilat, de part sa position, a un caractère phallique". On ne s'en serait pas douté.

 

 

Mexico Musée Mur de crânes

Autre style de déco de l'époque : quels crâneurs ces Aztèques !

 

 

                                                                                    soleil

 

 

Mais l'objet le plus beau, le plus célèbre et le plus symbolique de cette civilisation, c'est sans conteste (du moins pour moi... j'ai un faible !) la Pierre du Soleil, sculpture en basalte connue aussi sous le nom de calendrier aztèque et découverte dans le sous-sol de la place centrale de Mexico.

 

Mexico Musée Pierre du soleil

Bon, c'était aussi vraisemblablement un autel de sacrifice, un "cuauhxicalli", posé sur le sol face vers le ciel et souillé du sang des écoeurés (ben oui, ceux auxquels on enlevait le coeur... c'est pas comme ça qu'on dit ?)

Le disque mesure 3,60 m de diamètre pour un poids supérieur à 24 tonnes...

  

En fait, il se lit comme une page d'histoire mythique (qui, selon le calendrier divinatoire, se terminerait en 2012...)

Mais comme cette civilisation garde sa part de mystère, 3 interprétations sont possibles aussi, désireuse de rester objective, je vous les propose toutes : à vous de choisir !

 

 Hypothèse 1 : interprétation matérielle

 

révélation calendrier azteque

  

 

Hypothèse 2 : interprétation aléatoire, subjective et sanglante

 

calendrier maya humour

 

   

Hypothèse 3 : interprétation archéologique 

 

 

Mexico Musée Pierre du Soleil reconstituée

Il s'agirait d'une représentation du 5e "soleil" (au centre, avec un couteau sacrificiel dans la bouche), encadré par le nom des 4 ères qui l'ont précédé et flanqué de 2 serres d'aigles refermées sur des coeurs humains... Autour sont disposés des cercles concentriques où l'on repère les 20 signes sacrés du calendrier divinatoire, les 52 années des cycles tels que les calculaient déjà les Toltèques et 2 serpents de feu (un diurne, un nocturne) sur le cercle extérieur.


 

Mexico Musée Pierre du soleil détail 3

Les 4 glyphes qui entourent la figure du 5e soleil symbolisent les 4 premiers mondes :

- le premier monde aurait été détruit quand des jaguars mangèrent les Géants qui le peuplaient (les dinosaures ?)

- le second monde par de gigantesques tornades de vent  qui transformèrent les hommes en singe

- le troisième monde par les pluies de feu déchaînées par le dieu de la pluie et de la foudre Tlaloc

- le quatrième monde par les flots envoyés pendant 52 ans par la déesse de l'eau Chalchiuhtlicue (le déluge ?)
Les Aztèques croyaient que leur monde, cinquième du nom, serait détruit par un gigantesque tremblement de terre. En fait, on pense aujourd'hui que le dieu central représenté dans la Pierre du Soleil n'est pas Tonatiuh (soleil) mais plutôt le Monstre de la Terre, Tlaltecuhtli (associé donc au tremblement de terre.)

Le rôle des aztèques était donc de repousser l'échéance en offrant au Soleil l'eau précieuse (le sang).  

 

 Pour plus d'infos sur les glyphes de la Pierre du Soleil, cliquer sur le lien ici  

 

  

 

                                                                                   SerpentAztequeJauneA

 

 

Mais la salle Mexica recèle bien d'autres trésors :

 

Mexico Musée Statue qui fait peur

Une statue qui fait peur et dont je ne sais même pas le nom... (mais que

je n'aimerais pas croiser la nuit) : ça serait ce cher Tonatiuh que ça ne m'étonnerait pas !


 

Mexico Musée Serpent

Un étron de dinosaure (ou un serpent, je ne sais plus...)


  

Mexico Musée Coaticlue  Mexico Musée Coaticlue dos

Et une énorme (3,5m de haut) statue de Coatlicue, mère de tous les dieux et déesse de la Terre, "femme à la jupe de serpent" aussi sexy de dos que de face.

Sorte de Vierge Marie méso-américaine, elle a enfanté le dieu Huitzilopochtli (pourquoi faire simple...) après avoir été fécondée par une boule de plumes tombée du ciel qu'elle mit dans son corsage (je ne vous parle pas de la méfiance que les femmes de notre groupe ont développé vis à vis des plumes pendant ce circuit...)


 

Musée Mexico Coaticlue dessous

On pense que cette statue était vraisemblablement suspendue car le dessous était également sculpté (c'est la jolie Coatlicue en train d'accoucher...) 

La dame devait avoir des atouts autres que physiques car son dieu de mari lui a quand même fait 401 gamins ! (dont elle porte les crânes, les coeurs et les mains en collier autour du cou car ils ont tous été tués par Huimachintructli à sa naissance... sympa la famille !)

 

 

Mexico Musée Vase obsidienne b

Pour finir, ce très beau vase sculpté dans de l'obsidienne (quand on connaît la dureté de cette pierre volcanique on ne peut qu'admirer la finesse du travail...)


 

Mexico Musée Panache de Moctezuma

Et une reproduction du Panache de Moctezuma fait de plumes de quetzal, de roseaux, d'or et de cuivre (l'original est dans un musée de Vienne !)

 

 

                                                                 Tonatiuh 3

 

 

Les civilisations des côtes du Golfe du Mexique

 

Bon, je ne suis pas sûre du nom de cette salle mais je pense qu'elle regroupait plusieurs civilisations sur plusieurs époques...

 

Mexico Musée Tête colossale

Avec notamment cette impressionnante tête colossale aux traits

négroïdes, d'origine olmèque.


 

Musée Mexico Olmèques

Et plusieurs objets zoomorphes en bois, terre ou albâtre (ici jaguar et tatou-symbole de la Terre, lièvre-symbole de la fertilité )


 

Mexico vases olmèques

 

 

 

                                                             tête maya 

 

La salle Maya

 

Pour la suite de la visite, Saul nous a laissé livrés à nous-mêmes, en nous conseillant toutefois ne pas rater cette salle... Nous n'aurons donc pas beaucoup d'informations aujourd'hui sur la civilisation maya, en fait, il les garde pour le musée de Palenque... (c'est vrai qu'on risque un peu l'overdose ce matin !)

 

 Mexico Musée Pierre maya

ça nous frustre un petit peu parce que cet art est vraiment très beau et

on aimerait bien pouvoir en profiter avec un oeil averti....

 

Musée Mexico bas-relief mayaMexico-Musee-Dessin-autosacrifice-maya.jpg

 Dintel 43  Deyaxchilan (Chiapas) 752 après JC.

Bon, je m'aide quand même un peu des signalétiques en espagnol...

Là ça parlerait d'auto-sacrifice, un loisir qui consistait par exemple à se percer la langue pour y passer une cordelette que l'on brûlait une fois bien humectée de sang... la fumée dégagée était une offrande alimentaire aux Dieux... ils sont fous ces Mayas !

 

 

 

Mexico Musée bijoux maya

J'aime beaucoup ces bijoux mais je vais éviter de lire les explications au cas où ils les auraient utilisés aussi pour des auto-sacrifices... pas envie de savoir quels genres de piercing ils faisaient avec !!!!!


 

Musée mexico Dieux créateurs maya

Cette stèle représente la 3e création de l'univers, avec le combat symbolique du soleil contre l'inframonde pour libérer les humains du froid et de l'obscurité (maintenant, plus besoin de combats divins, on a EDF-GDF)...


 

Musée Mexico Disque Maya

Sur ce disque, on peut voir un joueur de Pelote (jeu collectif ancêtre de la Coupe du Monde qui symbolisait le combat cosmogonique soleil/lune mais où le meilleur joueur, au lieu d'être racheté à prix d'or par un club étranger prestigieux, finissait illico dans un puits de sacrifice en guise de récompense... en fait c'était plutôt une Coupe de l'Inframonde !) 


 

                              Mexico Musée Divinité maya

Les Mayas avaient des divinités pour tous les corps de métier. (je me demande à quoi ressemblait le dieu des profs...) En tous cas, je trouve cette statuette magnifique.


 

Mexico Musée Frise maya

Ce fragment de frise trouvé sur un temple dans la région de Campeche représente une jeune roi entouré de 2 divinités.

 

 Mais ce que Saul nous a conseillé de ne surtout pas manquer, c'est la reproduction de la Tombe de Pakal le Grand, souverain maya charismatique à bien des égards (je vous en reparlerai plus tard), telle qu'elle a été découverte en 1952 dans une crypte au fond de la Pyramide des Inscriptions de Palenque. En effet, de nos jours, la visite de ce monument à Palenque est restreinte car la chaleur et la sueur des millions de visiteurs ont abîmé considérablement les stucs qui la décoraient.


 

Mexico Musée Tombe de Pakal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sarcofage et couvercle ont été taillés dans un énorme bloc de pierre : du fait de son poids et de sa taille, on pense que le sacorphage a été construit avant la pyramide...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mexico Musée Pakal 

  

  

  

  

Voici Pakal tel qu'il a été trouvé dans sa tombe, tout décoré de bijoux de jade.

 

Musée Mexico Masque Pakal

 

  

  

   

 

Et un magnifique portrait sculpté du souverain, où l'on voit bien la déformation que les Mayas faisaient subir au crâne de leurs chefs dans un souci d'esthétique et de différenciation avec le peuple...

 

                               Mexico Musée Tête Pakal

                                  Moi j'aime bien son front fuyant... ça me rappelle le mien ! 

 

 

  Mexico Musée Objet Tombe PakalMexico Musée déco tombe

   Autres objets trouvés autour de la tombe .

  

   

Mexico Musée squelettes tombe Pakal

Plus quelques amis sacrifiés et enterrés avec lui pour lui tenir compagnie : manque plus que les pizzas, la bière et un bon match de foot pour une super réunion de copains !

  

 

ARTICLE SUIVANT : LES JARDINS FLOTTANTS DE XOCHIMILCO

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Sabyplanete
  • Sabyplanete
  • : carnets de voyage, reportages photos (Mexique, Jordanie, Kenya, Bretagne, Touraine...)
  • Contact

Profil

  • Saby
  • Passionnée par la découverte, l'histoire et la culture d'un pays. 
Autre blog consacré à mes voyages en Amérique du Nord : http://carnets-usa-canada.com
  • Passionnée par la découverte, l'histoire et la culture d'un pays. Autre blog consacré à mes voyages en Amérique du Nord : http://carnets-usa-canada.com

Sabyplanète